Accueil » Actualité » Seagate rachète SandForce et il n’avait probablement pas le choix

Seagate rachète SandForce et il n’avait probablement pas le choix

Image 1 : Seagate rachète SandForce et il n'avait probablement pas le choixUn contrôleur SandForceSeagate vient d’acquérir le fabricant de contrôleurs SSD LSI (connu pour ses chipsets SandForce) pour 450 millions de dollars en cash (330,6 millions d’euros). LSI, qui appartenait auparavant à Avago, transfère donc ses actifs et ses brevets. L’acquisition est intéressante pour Seagate qui avait le dos au mur.

En effet, Seagate utilisait des contrôleurs Link A Media, mais la société appartient maintenant à Hynix et les rumeurs laissaient entendre que ce dernier refusait de vendre son contrôleur si un fabricant n’achetait pas ses mémoires. Avec ce nouvel accord, Seagate peut plus facilement personnaliser ses contrôleurs et choisir les mémoires qu’il désire. Il en a d’ailleurs profité pour annoncer que cet accord accélèrerait la sortie de ses SSD PCI-Express. La firme s’attend à ce que son activité SSD rapporte 150 millions de dollars en 2015.

  • Notre sélection des meilleurs SSD