Accueil » Dossier » Sept idées reçues sur les SSD : vrai ou faux ?

Sept idées reçues sur les SSD : vrai ou faux ?

1 : Introduction 2 : Les SSD consomment moins que les disques durs 3 : Le contrôleur SATA a de l'influence 4 : Les SSD sont silencieux 5 : Il ne faut pas défragmenter un SSD 7 : Les données d'un SSD se récupèrent facilement 8 : Chiffrer un SSD ralentit l'ordinateur

Un SSD s’use, il ne faut surtout pas écrire dessus

L’idée reçue

Les cellules des SSD s’usent et il ne faut surtout pas écrire sur le SSD.

Les faits

Quand on écrit sur un SSD, on use les cellules qui ont une durée de vie fixée à l’avance (de 1 500 à 100 000 cycles selon les modèles). Il faut donc, comme l’expliquent des dizaines de dossiers, déplacer le cache du navigateur, les données des jeux, le dossier principal de l’utilisateur et plus généralement toutes les zones où un ordinateur va écrire vers un disque dur.

Image 1 : Sept idées reçues sur les SSD : vrai ou faux ?Un SSD à base de SLC, résistant

La pratique

Le problème de la durée de vie est largement surestimé. S’il est vrai que les cellules s’usent avec le temps, les SSD actuels restent très endurants. Prenons le pire des cas, un modèle à base de mémoire TLC avec une capacité faible (128 Go) et une amplification en écriture élevée (x10) : il faudra écrire près de 20 To pour commencer éventuellement à avoir un problème. Dans les faits, ça représente environ 20 Go de données par jour pendant 3 ans, ce qui est largement suffisant pour un usage lambda. Avec un SSD de plus grande capacité ou un modèle à base de MLC (ou les deux), la durée de vie augmente très rapidement.

En 2011, nous avons usé un SSD de 64 Go et il a fallu écrire 600 To environ avant d’avoir un problème. Nos confrères de TheReport, récemment, ont usé des SSD de 256 Go et il a fallu attendre 100 To avant qu’un modèle à base de TLC commence à utiliser ses cellules de réserve et il est toujours vaillant après 600 To écrits.

Au final

Si l’usure est un problème dans certains cas précis, il ne faut pas s’inquiéter de l’usure dans un usage classique : si jamais la mémoire a un jour un problème, le SSD sera déjà obsolète depuis des années.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Les SSD consomment moins que les disques durs
  3. Le contrôleur SATA a de l'influence
  4. Les SSD sont silencieux
  5. Il ne faut pas défragmenter un SSD
  6. Un SSD s'use, il ne faut surtout pas écrire dessus
  7. Les données d'un SSD se récupèrent facilement
  8. Chiffrer un SSD ralentit l'ordinateur