Accueil » Test » Shadow Warrior 2 : le Multi-Res Shading de NVIDIA en action

Shadow Warrior 2 : le Multi-Res Shading de NVIDIA en action

1 : Multi-Res Shading, la nouvelle arme de NVIDIA

Performances du MRS en 1080p, 1440p et 4K

Image 1 : Shadow Warrior 2 : le Multi-Res Shading de NVIDIA en action

Le Multi-Res Shading a donc bel et bien un impact visible sur la qualité visuelle, surtout en mode élevé. Mais son but premier est d’améliorer les performances, voyons donc si c’est le cas. Nous avons réalisé nos tests et mesures sur la première scène du jeu, en mode Ultra et dans des définitions 1080p, 1440p et 4K, le tout avec ces trois cartes graphiques :

Image 3 : Shadow Warrior 2 : le Multi-Res Shading de NVIDIA en action

MSI GTX 970 GAMING 4G

359€ > Cybertek

Image 3 : Shadow Warrior 2 : le Multi-Res Shading de NVIDIA en action

Gigabyte GeForce GTX 1060 WF2OC-3GD 3 GB

219.99€ > Amazon

Image 3 : Shadow Warrior 2 : le Multi-Res Shading de NVIDIA en action

MSI GeForce GTX 1060 Armor 6G OCV1

304.90€ > Amazon

Configuration de test

CPU


Carte mère
(Sockel 1151)

Image 3 : Shadow Warrior 2 : le Multi-Res Shading de NVIDIA en action

Asus Z170-Deluxe

167,77€ > Amazon


RAM

Image 3 : Shadow Warrior 2 : le Multi-Res Shading de NVIDIA en action

8 Go DDR4-2133 KLEVV

54,73€ > Amazon


Stocakge

Image 3 : Shadow Warrior 2 : le Multi-Res Shading de NVIDIA en action

Crucial MX200 500 Go

134,90€ > Rue du Commerce


ContrôleurIntel PCH Z170 SATA/600 
Alimentation

Image 3 : Shadow Warrior 2 : le Multi-Res Shading de NVIDIA en action

Cooler Master G450M

64,42€ > Amazon


OS
Système d’exploitationWindows 10 x64 Enterprise 1607 (14393.351)
Pilotes
NVIDIA GeForce Game Ready 375.76

Séquence de bench

Shadow Warrior 2 – Multi-Res Shading

1080p

Si le Multi-Res Shading a bien un impact sur le nombre d’images par seconde, les performances sans cette option sont déjà d’un tel niveau que la fluidité perçue est excellente dans tous les cas. Autrement dit : en 1080p, le Multi-Res Shading est inutile avec ces cartes milieu de gamme.

1440p

Ici aussi, les nombres moyens et minimum d’images par seconde évoluent, quelle que soit le modèle de GeForce. L’activation du MRS permet à notre trois cartes de ne jamais passer sous les 50 images par seconde, ce qui se ressent au niveau de la fluidité perçue. Le MRS trouve une réelle utilité dans cette définition.

4K

C’est en 4K que l’impact du Multi-Res Shading est le plus important, que ce soit au niveau du nombre d’images par seconde, de la stabilité du temps d’affichage et bien entendu de la fluidité perçue. Quoi qu’il en soit, nos trois GeForce milieu de gamme ne parviennent pas à maintenir un framerate suffisant pour que le jeu soit assez fluide dans cette très haute définition, ce qui est plutôt normal.

Conclusion

Image 30 : Shadow Warrior 2 : le Multi-Res Shading de NVIDIA en action

Si le Multi-Res Shading a un impact non négligeable sur la qualité visuelle, le gain de performances est indéniable. L’amélioration de performance est censée être plus importante chez les GeForce Pascal, mais nos mesures ne semblent pas le constater : la GTX 970 Maxwell en profite aussi très bien (sauf en 4K) avec le même rendu visuel.

On regrette juste que le système ne se contente pas seulement de dégrader la qualité des shaders sur la périphérie de l’image : il en supprime certains, ce qui impacte aussi la qualité de la scène située au centre de l’image. Au final, on est loin des captures d’écrans fournies par NVIDIA.

Cette option sera toutefois utile dans quelques cas précis, en 1440p par exemple. Une définition inférieure ne fera pas suffisamment souffrir nos cartes graphiques pour que la dégradation visuelle en vaille la chandelle, et les GeForce GTX 970 et 1060 ne sont pas assez puissantes pour jouer en 4K, même avec le MRS. Nous vous déconseillons enfin de choisir le mode MRS élevé (40%), l’impact sur la qualité visuelle étant bien trop important selon nous.

Sommaire :

  1. Multi-Res Shading, la nouvelle arme de NVIDIA
  2. Performances du MRS en 1080p, 1440p et 4K