Accueil » Actualité » Shield : la console Android TV de NVIDIA qui fait du cloud gaming

Shield : la console Android TV de NVIDIA qui fait du cloud gaming

Image 1 : Shield : la console Android TV de NVIDIA qui fait du cloud gamingLe nouveau Shield de NVIDIANVIDIA vient d’annoncer Shield, une console de salon Android TV utilisant un SoC Tegra X1. Elle dispose d’un slot MicroSD, d’un port micro USB 2.0, de deux ports USB 3.0, d’un port Gigabit et d’un port HDMI. Elle intègre un module Bluetooth 4.1 et Wi-Fi ac et une puce audio 7.1. Elle sera livrée avec une manette et pourra être commandée avec la console portable Shield. Elle est annoncée comme la première console Android TV capable de lire des vidéos 4K, faire des captures à 60 images par seconde et faire du streaming de jeux PC. Elle sera vendue en Amérique du Nord en mai pour 199 $. Nvidia nous a confirmé qu’elle sera disponible en France, mais sans plus de précision.

NVIDIA veut du contenu local et sur le cloud

La firme a beaucoup parlé « contenu », ce qui est nécessaire lors de ce genre d’annonce. Tout d’abord, la console Shield permet du streaming d’un jeu depuis son PC sur sa télévision, ce qu’on appelle GameStream chez Nvidia.

La marque a aussi montré son propre site de vente de jeux natifs pour Android avec plus de 50 titres, tels que Portal, Star Wars: Knights of the Old Republic, Half-Life 2: Episode 1. Ce sont majoritairement des vieux titres qui montrent les limites technologiques de Shield comparativement à une console plus classique. Remarquons tout de même la présence de Crysis 3 ou Borderlands: The Pre-Sequel.

Loffre ne s’arrête pas là puisque l’entreprise a aussi dévoilé NVIDIA Grid, un service de cloud gaming qui accompagnera le lancement de la console de salon, mais devrait aussi tourner sur les terminaux Shield de la marque. Deux abonnements seront accessibles à partir de juin : Grid, qui permettra de jouer en 720p à 30 images par seconde et Grid Plus, qui diffusera du 1080p. Le choix ne dépendra pas que de la volonté du client : il faudra aussi un accès internet suffisamment rapide. Le prix de ces deux abonnements reste inconnu. Ils donneront un accès gratuit à plus de 50 titres et permettront l’achat de jeux qui pourront ensuite être joués en streaming.

NVIDIA se trompe-t-il de marché ?

Image 2 : Shield : la console Android TV de NVIDIA qui fait du cloud gaming Image 3 : Shield : la console Android TV de NVIDIA qui fait du cloud gaming

NVIDIA se place dans une position étrange. Il ne rivalise pas avec les services de cloud gaming sur PC tel que OnLive, car Grid ne tourne pas sur PC, selon les informations que nous avons en ce moment. Il se met face à face à PlayStation Now de Sony qui propose aussi du cloud gaming sur ses consoles et sa PlayStation TV. Or, le catalogue du japonais est pour l’instant nettement plus impressionnant, son service a déjà fait ses preuves et PlayStation Now offre un abonnement illimité pour 20 $ par mois ou 45 $ pour trois mois.

Le gros défaut de l’offre de NVIDIA est qu’il faut de toute façon acheter un abonnement et le jeu au même prix qu’une copie classique en plus de subir une qualité bridée par le cloud gaming dans le cas du 720p. L’approche de NVIDIA est d’autant plus étrange qu’OnLive offre un service exécrable ; Nvidia pourrait donc profiter d’un marché sans concurrent s’il se concentrait sur les PC, alors qu’il prend le chemin le plus dur en affrontant un service sur console qui commence à se populariser. On imagine qu’il veut utiliser GameStream comme argument de vente pour ses consoles, mais on doute que cela change réellement la donne. Les consoles Android manquent cruellement de popularité et il est permis de douter que le cloud gaming soit la solution miracle.