Accueil » Actualité » Snapdragon : Krait, Adreno, 4G, le futur en marche

Snapdragon : Krait, Adreno, 4G, le futur en marche

Image 1 : Snapdragon : Krait, Adreno, 4G, le futur en marcheCe matin, Qualcomm présentait en détail sa gamme 2011 avec une information intéressante : le Snapdragon « 2 » a été livré la semaine dernière aux constructeurs, pour une intégration dans des smartphones fin 2011. Revenons donc sur les puces du constructeur américain.

Snapdragon, un SoC ARM

Snapdragon, c’est d’abord le QSD8250, sorti en 2009. Cette puce tout-en-un (SoC) intègre un CPU Scorpion — un core compatible ARM qui se situe entre le Cortex A8 et le Cortex A9 en terme de performances — un GPU Adreno 200 (issu du rachat de la gamme mobile d’ATi) et — notamment — un récepteur GPS et un modem. Cette puce, encore très utilisée, est la plus courante.

En 2011 : toujours le core Scorpion

En 2011, Qualcomm utilise toujours le core Scorpion dans ses produits. La première gamme est celle dont le nom de code contient 8×55 : le MSM8255, le MSM8655 et l’APQ8055. Les trois puces diffèrent sur la partie radio : GSM dans le 8255, CDMA dans le 8655 et rien dans l’APQ, destiné aux tablettes. Pour le reste, on trouve un core Scorpion (1,4 GHz maximum), un GPU Adreno 205 (deux fois plus rapide que le 200) et un contrôleur mémoire DDR2-333. Ce sont les puces les plus utilisées dans les smartphones milieu de gamme et haut de gamme.

Avec les puces de la série 8×60 (MSM8660, MSM8260 et APQ8060), on double la puissance mais en restant sur la même architecture. Toujours gravées en 45 nm, les puces intègrent deux cores Scorpion, qui fonctionnent à des vitesses asynchrones, et un GPU Adreno 220 qui double les performances du 205 (et quadruple celles du 200). La fréquence de la puce peut atteindre 1,5 GHz.

En 2012, Krait arrive

Pour 2012 (et peut-être 2011), Qualcomm va faire évoluer ses puces, avec un nouveau core, Krait. Ce dernier devrait se placer au niveau du futur Cortex A15 d’ARM, attendu aussi en 2012. Plusieurs puces sont attendues : le MSM8930, les MSM8960 et MSM8270 et l’APQ8064. Sans que l’on connaisse les spécifications exactes, on sait que Qualcomm va proposer une large gamme de puces, avec entre un et quatre cores, et intégrer des GPU Adreno 220 à deux ou quatre cores. Avec le haut de gamme, on devrait multiplier par seize la puissance de calcul de l’Adreno 200. Qualcomm devrait aussi intégrer une partie radio LTE (la 4G) dans certaines variantes et bien évidemment diminuer la consommation en améliorant la finesse de gravure. Au niveau des fréquences, la société devrait atteindre 2,5 GHz avec Krait, mais cette fréquence sera sûrement réservée à certains modèles haut de gamme et pour certains usages (comme les tablettes), comme souvent dans l’industrie.

Dans les faits, Qualcomm devrait arriver à faire jeu égal avec les puces ARM et les GPU de ses concurrents (NVIDIA, PowerVR, etc.) avec sa solution maison.