Accueil » Actualité » Sony abandonne les écrans FED

Sony abandonne les écrans FED

FED (Field Emission Display)

Chaque pixel d’un écran FED contient un émetteur envoyant plus de 10 000 électrons. Une substance fluorescente est exposée à ces électrons, produisant ainsi de la lumière. Le principe est proche de ce que l’on trouvait dans les tubes cathodiques, ce qui signifie que l’on obtient un écran sans rémanence et avec des angles de visions bien plus importants que sur un LCD. Néanmoins, contrairement au tube cathodique qui balayait l’écran d’électron, sur un écran FED, chaque pixel dispose de sa source émettrice d’électron. Bref, on a les avantages des CRT sans les inconvénients.

Image 1 : Sony abandonne les écrans FEDSony vient de fermer sa filiale en charge de développer des écrans FED. Est-ce la mort de cette technologie ?

L’argent : plus fort que le progrès

Le géant nippon cite une incapacité à lever les fonds nécessaires pour la fabrication de ces écrans. Alors que Sony n’a pas cessé de parler de cette technologie et que les premiers écrans étaient particulièrement prometteurs (cf. « Et voici l’écran FED de Sony »), l’économie aura finalement coupé les jambes de cette technologie. On imagine que la décision de Sony a été motivée par le fait que sa filiale aurait dû acquérir une usine en 2008, mais que faute d’argent, le projet a été abandonné en février dernier.

Le malheur des uns…

Le FED est donc gravement compromis. Cette nouvelle signifie que l’OLED risque donc d’être la technologie par défaut pour remplacer le LCD. 2011 s’annonce donc de plus en plus prometteur (cf. « 2011, l’année de l’OLED ? »). Nos yeux se tournent néanmoins aussi vers d’autres technologies comme les écrans lasers qu’ils ne faudraient pas sous-estimer.