Accueil » Actualité » Sony en procès pour Linux sur la PS3

Sony en procès pour Linux sur la PS3

Image 1 : Sony en procès pour Linux sur la PS3Une action collective vient d’être intentée contre Sony en raison du retrait de la possibilité d’utiliser Linux depuis la publication du dernier firmware de la firme.

Sony injuste et trompeur

La plainte a été déposée en Californie pour ce qui est considéré comme « l’invalidation volontaire de fonctionnalités importantes et annoncées originellement comme étant disponibles sur la console de jeux vidéo Sony PlayStation 3. Cette invalidation n’est pas seulement une rupture du contrat de vente entre Sony et ses clients et une rupture de l’alliance de bonne foi et bonne conduite, mais aussi une pratique commerciale injuste et trompeuse perpétuée à l’encontre de millions de consommateurs ne se doutant de rien ».

Pour rappel, le firmware 3.21 a officiellement rendu l’installation de Linux sur la console impossible, Sony voulant soi-disant se protéger contre des problèmes de sécurité (cf. « La fin de Linux sur PS3 »). Cette plainte semble être la suite logique d’une décision extrêmement critiquée et potentiellement illégale alors que des hauts responsables de Sony ont souvent utilisé la fonctionnalité Install Other OS (Installer un autre système) comme un argument de vente.

Sony joue gros

Si le juge décide de donner suite à cette plainte, Sony pourrait devoir payer des dommages et intérêts dépassant les 5 millions de dollars (env. 3,78 millions d’euros) pour toutes les PS3 vendues depuis le 17 novembre 2006 et jusqu’au 27 mars 2010, soit le jour avant la publication du nouveau firmware. La version Slim, dépourvue de cette fonctionnalité depuis sa mise sur le marché, semble être exclue de la plainte.