Accueil » Actualité » Sony fait condamner Lik-Sang

Sony fait condamner Lik-Sang

Image 1 : Sony fait condamner Lik-SangA quelques semaines du lancement de la PS3 au Japon et aux Etats-Unis, Sony veut s’assurer que sa nouvelle console ne prendra pas le chemin de l’Europe avant son introduction en mars 2007. Après un avoir gagné un procès contre le célèbre revendeur en ligne Lik-Sang, la firme Japonaise avertit qu’elle entreprendra des actions légales contre quiconque s’engageant dans une « importation grise » de ses produits.

Lik-Sang condamné pour avoir vendu des PSP japonaises à des Européens

Dans un jugement rendu avant-hier, un juge de la Haute Cour du Royaume uni a déclaré Lik-Sang coupable d’avoir violé les droits sur les propriétés intellectuelles de Sony, en offrant la PSP japonaise à ses clients européens. Lik-Sang est un revendeur très connu auquel s’adressent tous ceux qui recherchent des accessoires « exotiques » pour consoles, introuvables en Europe. Pour sa défense, Lik-Sang a argué qu’il n’est pas soumis aux lois du Royaume-Uni, car, la société basée à Honk-Kong, n’a aucune présence commerciale en Angleterre ou dans l’Union Européenne. Le juge en charge de l’affaire, n’était pas de cet avis, estimant que les faits reprochés ont été perpétrés dans l’Union européenne sans le consentement de Sony.

L’avertissement de Sony adressé aux importateurs

Sony n’a pas commenté ce jugement, mais un porte-parole de la compagnie interrogé par GameIndustry.biz a déclaré que « La loi est claire ; l’importation grise (NDLR : importation non contrôlée par Sony) de PS2, PSP ou PS3 dans l’UE, sans la permission de Sony Entertainment Europe est illégale ». « Par conséquent, nous utiliserons toute l’étendue de la loi pour stopper les revendeurs qui font cela » a-t-il ajouté. Cet avertissement qui a le mérite d’être clair s’adresse de toute évidence aux revendeurs-importateurs européens, et rien ne dit que Lik-Sang se conformera à la décision de la justice anglaise.

Sony justifie cette position en expliquant qu’il essaie de protéger les consommateurs afin qu’on ne leur vende pas du matériel qui n’est pas conforme aux stricts standards de sécurité de l’UE, en raison des différences de voltages, etc. C’est le cas de la PS3, qui, non compatible avec les jeux PS1 et PS2 vendus en Europe, ne pourra pas lire les films Blu-ray et DVD distribués en Europe. Par ailleurs, elle n’est pas couverte par la garantie.

Que Sony fasse ce genre de déclarations n’a rien de surprenant. Il se doute bien que les plus impatients tenteront de se procurer la nouvelle console avant son introduction officielle sur le marché européen qui interviendra près de 4 mois après le lancement japonais.