Accueil » Actualité » Sony offre 15 millions $ pour clore l’affaire PSN

Sony offre 15 millions $ pour clore l’affaire PSN

Image 1 : Sony offre 15 millions $ pour clore l'affaire PSNSony présentait ses excuses lors de l’affaire PSN

Sony vient de passer un accord à l’amiable pour clore le procès intenté pour négligence en réponse à l’affaire PSN (PlayStation Network) de 2011 qui avait vu des pirates s’introduire sur les ordinateurs de Sony et dérober les informations des utilisateurs (cf. « Le chemin de croix de PlayStation Network »). L’affaire fut une grande leçon qui a profondément marqué la société (cf. « Affaire PSN : Sony s’excuse en Japonais »).

Un accord qui permet d’éviter une décision qui aurait pu être douloureuse

La firme nie toujours avoir été négligente. Elle affirme que ses serveurs étaient sécurisés correctement. Néanmoins, au coeur de l’affaire, Sony avait du mal à estimer le nombre de comptes compromis, il a admis avoir détecté la faille par accident et il semblerait que certaines informations importantes comme les données bancaires des utilisateurs n’étaient pas chiffrées (cf. « Affaire PSN : plus de 100 millions de comptes compromis »), ce qui a mené à des fraudes (cf. « Affaire PSN : attention à votre compte bancaire »). La confusion et la portée importante de cette affaire ont même donné lieu à une enquête par des sénateurs américains (cf. « Les informations du PlayStation Network sont compromises »).

Un accord sans surprise

Le père de la PlayStation a néanmoins préféré ne pas attendre qu’un juge tranche l’affaire et passe un accord à l’amiable qui devrait coûter dans les 15 millions de dollars (11,16 millions d’euros) à la société en difficulté (cf. « La baisse des Blu-ray et la fin des VAIO fait mal à Sony »), mais qui n’est pas très impressionnant en soi.

Les consommateurs qui s’étaient joints à cette affaire recevront un jeu PS3 ou PSP à choisir parmi une liste prédéfinie, mais certains des jeux étaient déjà offerts dans l’offre de bienvenue que Sony a lancée lorsqu’il a rouvert le PlayStation Network. Les joueurs pourront aussi choisir un abonnement gratuit de six mois au PlayStation Plus et ceux qui avaient pris part à l’offre de bienvenue lancée en 2011 pourront aussi profiter d’autres jeux qui n’étaient pas offerts avant. Le juge devra néanmoins ratifier l’offre avant qu’elle soit mise en oeuvre.