Accueil » Actualité » Sony produit la PlayStation 3 moins cher mais perd toujours de l’argent

Sony produit la PlayStation 3 moins cher mais perd toujours de l’argent

Image 1 : Sony produit la PlayStation 3 moins cher mais perd toujours de l'argent

(Re)parlons un peu de la PlayStation 3. La console de Sony est la plus onéreuse des consoles « NextGen » (elle est vendue 399 € ou $) et pourtant Sony perd encore de l’argent sur sa console. Alors que les premières versions valaient (selon iSuppli, spécialiste de ce type de calcul) 690 $ à la production, la console actuelle coûte « seulement » 448 $ à Sony mais est donc toujours vendue à perte, du moins aux Etats-Unis.

Moins de composants

Première mise en garde, la console de Sony est vendue à perte, mais ce n’est pas illégal : Sony peut choisir le prix de vente de sa console. C’est la revente à perte qui est interdite (chez un vendeur et pas un producteur). Pour diminuer le prix de la console, il n’y a pas des dizaines de méthodes : Sony a simplifié le design de la console. Le passage des composants en 65 nm a été le bon moment pour modifier le design, et rappelons que les premiers modèles intégraient aussi des composants de PlayStation 2 (GPU et CPU sur la version japonaise, GPU uniquement sur les Européennes). En pratique, les derniers modèles de la console nécessitent 2 820 composants alors que les premières versions étaient équipées de 4 048 composants (selon iSuppli). Reste que même avec une diminution des coûts, Sony perd de l’argent sur sa console, surtout avec une part de marché assez faible face à la Wii et la Xbox 360. Une des raisons du coût élevé de la console vient du disque dur de série (en option chez Microsoft, absent chez Nintendo) et du lecteur de Blu-ray, qui même s’il a permis au format de Sony de percer, n’est pas réellement utile actuellement sur une console. Notons enfin que les 448 $ ne comprennent pas le prix des logiciels, de l’emballage et tous les autres frais annexes, il s’agit du prix de la console uniquement.