Accueil » Actualité » Sony sort un patch pour se faire pardonner de patcher

Sony sort un patch pour se faire pardonner de patcher

La communauté informatique s'est rébellée contre Sony, après que Mark Russinovich révéla à la presse les pratiques peu scrupuleuses du géant nippon.

L’affaire

Comme nous vous l’annoncions hier, Sony patche votre système pour protéger ses CD en installant un rootkit, ou programmes de bas niveau. Plusieurs problèmes furent soulevés par Russinovich. Ces fichiers obtiennent des privilèges similaires à ceux de l’administrateur, peuvent contrôler tout ou partie de votre système et sont souvent utilisés par les auteurs de virus ou hacker. Ils sont cachés, dépourvus d’un utilitaire de désinstallation et si vous tentez de les supprimer manuellement, votre lecteur de CD ne fonctionnera plus, tellement tous ces fichiers sont intrinsèquement liés à votre système. Certes, ce rootkit est seulement présent sur une vingtaine de titre vendus principalement en Amérique du Nord, mais plus que la forme, c'est le fond que nous condamnions.

En plus d’un manque cruel d’éthique, cette pratique fut montrée du doigt car beaucoup estiment qu'elle rend le système «infecté» extrêmement vulnérable aux attaques pirates tentant de prendre le contrôle de votre machine. Sony BGM et la compagnie ayant créé ce rootkit, First 4 Internet, affirme, bien sur, que leur programme est sans danger. M. Russinovich confirme, lui, que «les codes de ces applications ne sont pas bien écrit [et il serait] enclin à penser qu’il y a déjà des gens travaillant à exploiter les failles de sécurités».

Le geste de Sony

On apprend aujourd’hui que Sony distribue un patch qui permettrait de révéler les fichiers autrefois cachés. Certes, l’initiative est «mignonne», mais très loin des attentes des internautes, qui préféreraient surtout se débarrasser de ce rootkit. De plus sachez qu'il vous faudra Internet Explorer pour le télécharger, Firefox n'étant pas supporté.

Sony BGM invite aussi les internautes à demander un kit de désinstallation en remplissant un formulaire sur leur site. Le seul problème est qu’une fois le formulaire envoyé, Sony confirme qu’il l’a bien reçu, mais il n’y a aucun kit de désinstallation à la clef. Juste un petit message pour vous dire qu’ils vous recontacteront. Où ? Quand ? Comment ?

Hier nous pouvions saluer Sony qui manquait fondamentalement de franchise, puisque la licence de ce rootkit vous certifiait, lors de l’installation, que ce n’était qu’un logiciel propriétaire permettant la copie privée et non une série de fichiers cachés de bas niveau impossibles à enlever. Aujourd’hui nous nous inclinerons devant la courtoisie de la firme qui clame offrir une solution qui ne mène finalement nulle part. Notons tout de même que le géant nippon à eu la gentillesse d’épargner les systèmes d'exploitation alternatifs, puisque seul Windows est touché par ce rootkit. On attend maintenant le jour où il passera par la fenêtre.

  • Télécharger le patch
  • Demander un kit de désinstallation