Accueil » Actualité » Spartan, le successeur de IE, se dévoile un peu plus

Spartan, le successeur de IE, se dévoile un peu plus

On en sait un peu plus sur le prochain navigateur Web de Microsoft, le fameux Project Spartan. Il semble se confirmer qu’Internet Explorer n’évoluera plus. IE11 est donc bien la dernière version du célèbre navigateur de Microsoft.

Windows 10 continuera de l’intégrer dans une version très proche de l’édition actuelle sous Windows 8.1, afin de maintenir la compatibilité avec tous les sites intranet des banques et entreprises (qui s’appuient intensivement sur la technologie ActiveX, aujourd’hui désuète). La seule nouveauté apportée à IE11 dans Windows 10 sera le support optionnel du moteur de rendu propre à Spartan. Ce moteur, nom de code « Edge » est un fork du précédent moteur de rendu « Trident », dépourvu de tout l’historique d’Internet Explorer. Les administrateurs des réseaux d’entreprise pourront paramétrer Windows 10 pour que IE11 affiche les pages de l’intranet en mode compatibilité via Trident, mais affiche les pages Internet avec le nouveau moteur Edge. Ce dernier n’est pas uniquement débarrassé des compatibilités passées, il est surtout spécialement optimisé pour suivre les toutes dernières évolutions des standards du Web.

Des jeux Web Next Gen

Image 1 : Spartan, le successeur de IE, se dévoile un peu plusAinsi, Microsoft a dévoilé hier, lors des journées Techdays parisiennes, queSpartansupporterait en standard la norme webAudio  (un jeu d’API HTML5/JavaScript pour le traitement et la génération de sons dans les applications Web sans aucune utilisation de plug-ins ou extensions) ainsi que l’API GamePad (pour piloter les joysticks et manettes de jeux depuis une page Web).

Ces nouvelles API associées aux améliorations de vitesse issues à la fois de Edge, du support intégral de WebGL et du nouveau compilateur JavaScript (Chakra) promettent des jeux Web d’une nouvelle génération. On notera d’ailleurs que la prochaine version de Unity, le moteur de jeux 3D le plus utilisé par les créateurs, saura dans sa prochaine version exporter en WebGL/webAudio/GamePad.

Un navigateur avec des moteurs neufs

Par ailleurs, il est désormais acquis que d’autres nouveaux standards du Web seront supportés par Spartan, à commencer par HTTP Live Streaming & Dynamic Adaptive Streaming over HTTP pour des players vidéos sans aucun plug-in, mais aussi le support de HTTP/2 (Google vient d’ailleurs de son côté d’annoncer l’abandon de son propre protocole SPDY au profit de HTTP/2) ainsi que l’une des toutes premières implémentations complètes de « ECMAScript 6 », la nouvelle version du langage JavaScript. Microsoft devrait également utiliser pour Spartan une chaîne d’identification (le user agent) qui fera croire aux pages Web qu’il s’agit de Chrome et non d’IE.

On sait aussi que Spartan devrait à terme supporter des extensions, à la manière de Chrome. Il est à noter que Spartan sera une app universelle qui pourra être mise à jour très régulièrement (et indépendamment de Windows 10) via le Windows Store.

La nouvelle interface d’utilisateur de Spartan reste pour l’instant secrète et ne devrait pas être dévoilée avant encore plusieurs semaines. Toutefois, tous ceux qui ont installé la Preview de Windows 10 (et l’ont mise à jour ces dernières heures) peuvent déjà mettre à l’épreuve le nouveau moteur de rendu. Il suffit de lancer « Internet Explorer », de saisir « about:flags » dans la barre d’adresse puis d’activer l’option « Enable Experimental Web Platform Features ». Ne perdez cependant pas de vue qu’il ne s’agit encore que d’une version expérimentale et incomplète. Mais elle se révèle déjà presque deux fois plus rapide au test « Octane 2.0 » de Google.