Accueil » Dossier » SSD ou Compact Flash ? Duel à 16 Go » Page 3

SSD ou Compact Flash ? Duel à 16 Go

1 : SSD contre Compact Flash 2 : Petit retour sur la technologie SSD 4 : Deuxième concurrent : un SSD de 16 Go 5 : Un match au sommet : les performances théoriques 6 : Le temps d'accès 7 : Les performances en pratique 8 : La consommation et le bruit 9 : Conclusion

Premier concurrent : quatre Compact Flash en RAID

Pour le premier de nos deux concurrents, nous avons choisi le même matériel que pour notre article précédent : une carte PCI capable d’offrir quatre canaux PATA en RAID 0, quatre adaptateurs Compact Flash vers IDE (des adaptateurs semi-passifs) et quatre cartes Compact Flash de 4 Go.

Le choix des cartes

Pour les cartes, nous avons effectué le même choix que la dernière fois : des Transcend 266x. Ce ne sont pas les meilleures cartes, mais elles sont très performantes, faciles à trouver et elles sont surtout en mode fixed par défaut. Avec certaines cartes RAID et dès qu’on utilise une carte en mode TrueIDE, le mode fixed est préférable. Pour rappel, une carte en mode fixed est vue par le système d’exploitation comme un support fixe, alors que la majorité des cartes sont détectées comme des périphériques amovibles, ce qui pose problème avec Windows (notamment pour la gestion du fichier d’échange). Les cartes sont annoncées à environ 40 Mo/s en lecture et en écriture.

À l’intérieur des cartes

Nous avons courageusement ouvert une carte pour vérifier le type de puce utilisé. Le contrôleur est un Silicon Motion SM223. Il est gravé en 180 nm (pour consommer le moins possible) et gère les Compact Flash à la norme 4.0. On retrouve aussi quatre puces de 8 gigabits (1 gigaoctet) Samsung.

Le choix de la carte RAID et des adaptateurs

Pour la carte RAID, nous avons utilisé la même carte que dans le précédent test : une ACARD AEC-6897. Cette carte PCI 64 bits (utilisée ici en PCI 32 bits) offre quatre canaux PATA (Ultra DMA 6) séparés, ce qui est nécessaire pour vraiment tirer parti de quatre cartes en RAID 0. La carte supporte le RAID 0, le RAID 1, le RAID 1+0 et le RAID 5, mais nous nous sommes limités au RAID 0 pour nos tests. Pour les adaptateurs, nous avons utilisé des adaptateurs Compact Flash vers IDE compatibles avec le mode Ultra DMA et alimentés en 5 V.

Le montage

Notre montage, que nous appelons affectueusement « la pieuvre », est encombrant. Il est composé d’une carte PCI assez longue (64 bits oblige), de quatre nappes IDE, de quatre adaptateurs et de quatre cartes. Il ne rentre pas dans tous les boîtiers, et la discrétion n’est pas son point fort. Maintenant, en dehors des boîtiers éclairés que certains affectionnent, ce n’est pas véritablement un problème.

La vitesse

Avec ce montage de quatre cartes en RAID 0, nous pouvons espérer une vitesse de transfert élevée. En théorie, on devrait atteindre au moins 150 Mo/s, mais en pratique, les tests ont montré que le RAID et la carte limitent un peu les débits. Avec trois cartes, on est aux environs de 70 Mo/s en moyenne. Le principal problème vient du fait que la carte est au format PCI 64 bits (266 Mo/s) et que notre carte mère ne gère que le PCI 32 bits (au mieux 133 Mo/s en théorie). En pratique, on ne peut pas espérer plus que 100 à 120 Mo/s sur du PCI.

Le prix

Pour le prix, nous comptons qu’une carte de 4 Go rapide vaut environ 75 € sur le site de Transcend, une carte RAID commandée aux États-Unis (en profitant de la faiblesse du dollar) aux environs de 50 € et quatre adaptateurs Compact Flash vers IDE à 10 € pièce (environ). L’ensemble vaut donc environ 400 €. Pour les amateurs de capacité, passer à un montage à base de cartes de 8 Go (32 Go au total, donc) augmente le prix d’environ 250 €.

Petite remarque pour les amateurs de sites d’enchères en ligne : les Compact Flash (et la majorité des cartes mémoire) sont touchées par la contrefaçon sur ce type de site et la proportion de fausses cartes est élevée. Concrètement, une fausse carte est moins rapide que l’original, n’est évidemment pas garantie et est (souvent) différente du produit original : la compatibilité Ultra DMA disparaît, la capacité disponible est plus faible que la capacité annoncée, etc. Nous vous déconseillons donc d’acheter vos cartes sur eBay et consorts.

Sommaire :

  1. SSD contre Compact Flash
  2. Petit retour sur la technologie SSD
  3. Premier concurrent : quatre Compact Flash en RAID
  4. Deuxième concurrent : un SSD de 16 Go
  5. Un match au sommet : les performances théoriques
  6. Le temps d'accès
  7. Les performances en pratique
  8. La consommation et le bruit
  9. Conclusion