Accueil » Dossier » SSD ou Compact Flash ? Duel à 16 Go » Page 7

SSD ou Compact Flash ? Duel à 16 Go

1 : SSD contre Compact Flash 2 : Petit retour sur la technologie SSD 3 : Premier concurrent : quatre Compact Flash en RAID 4 : Deuxième concurrent : un SSD de 16 Go 5 : Un match au sommet : les performances théoriques 6 : Le temps d'accès 8 : La consommation et le bruit 9 : Conclusion

Les performances en pratique

Pour les tests pratiques, nous avons utilisé deux programmes : H2bench et PC Mark dans sa version 05. Les deux programmes effectuent des actions qui sont censées représenter un usage réel pour certains types d’applications (antivirus, traitement de texte, etc.).

H2bench

Quand on analyse le test pratique de H2bench, on se rend compte que la majorité des applications tire parti d’une grande vitesse de lecture. Les applications classiques apprécient la grande vitesse de lecture de notre montage (on obtient une valeur proche de la vitesse de lecture) et il semble plus efficace en copie (sur la même partition) que le SSD. Alors que le montage est proche des valeurs théoriques obtenues (92 Mo/s contre 95 Mo/s), le SSD s’éloigne de ce maximum théorique : 17 Mo/s contre 23 Mo/s.

Pour terminer, l’indice applicatif donné par H2bench est de 15,2 avec le SSD et de 65,3 avec le montage à base de cartes Compact Flash. Cet indice n’a pas d’unité, mais représente une moyenne pour comparer les machines entre elles (ici, seul le support de stockage varie).

PC Mark 05

Les écarts sont un peu plus faibles avec PC Mark 05, mais la suprématie du montage à base de cartes Compact Flash est sans appel. On peut remarquer rapidement deux choses : les valeurs en écriture sont globalement similaires à nos tests théoriques, et le test « antivirus » est très sensible au débit en lecture et calque ses résultats sur cette valeur.

En analysant plus en profondeur, on remarque que les trois valeurs (lancement d’applications, démarrage de Windows et usage général) ne sont pas autant impactées que les autres tests par l’augmentation du débit : alors que le montage à base de cartes Compact Flash est environ quatre fois plus rapides que le SSD, les tests ne donnent pas un écart aussi important. C’est assez simple à comprendre : ces tests mesurent un fonctionnement global, qui dépend d’une série d’autres paramètres. De plus, le temps d’accès est similaire entre les deux solutions. Il faut donc bien comprendre que le débit en lecture ou en écriture, même s’il est évidemment important, ne représente pas non plus le plus gros avantage des SSD.

Sommaire :

  1. SSD contre Compact Flash
  2. Petit retour sur la technologie SSD
  3. Premier concurrent : quatre Compact Flash en RAID
  4. Deuxième concurrent : un SSD de 16 Go
  5. Un match au sommet : les performances théoriques
  6. Le temps d'accès
  7. Les performances en pratique
  8. La consommation et le bruit
  9. Conclusion