Accueil » Actualité » [Star Wars VII] Qu’est-ce qui fait rouler BB-8 ?

[Star Wars VII] Qu’est-ce qui fait rouler BB-8 ?

Image 1 : [Star Wars VII] Qu'est-ce qui fait rouler BB-8 ?Le BB-8 de Sphero

Puisque vous lisez Tom’s Hardware, vous avez sans doute des penchants geeks, vous savez donc sans doute qu’un nouveau Star Wars sort cette année (le 16 décembre en France). Et comme tout bon épisode de la saga, Star Wars VII est accompagné d’une flopée de gadgets et de jouets reprenant son thème, ses personnages, etc. dont un adorable petit drone à l’image du droïde BB-8. Mis en vente depuis quelques jours (et lancé ce matin à Paris dans le magasin branché Colette), le BB-8 a déjà subi un démontage en règle.

Le BB-8 a un côté magique, car il s’agit d’une boule capable d’avancer, surmontée d’une tête qui reste perchée à son sommet malgré la rotation de la base. Mais comme tout magicien, le BB-8 a un truc, en l’occurrence une association astucieuse d’aimant et de roues internes (qui n’est pas sans rappeler ce dessin d’xkcd datant d’avril 2008).

L’ouverture du BB-8 nécessite malheureusement de scier sa coque, une opération qui laissera des traces irréversibles. À l’intérieur, un châssis supporte l’ensemble des composants. Deux roues principales mues par deux moteurs électriques se chargent de mettre la boule en mouvement. La carte mère rassemble un contrôleur ST Micro STM32 F3, basé sur un coeur ARM Cortex M4 à 72 MHz et un chipset Bluetooth CSR 1010, plus un gyroscope et un accéléromètre.

Image 2 : [Star Wars VII] Qu'est-ce qui fait rouler BB-8 ?Le Sphero BB-8 à coeur ouvert (photo Chris McElhone/TechRepublic)

La tête est maintenue en place par un aimant placé sur un mat de sorte à être positionné juste sous la coque plastique. On trouve enfin deux petites batteries Li-ion de 350 mAh (1,3 Wh chacune) qui assurent, selon le constructeur, 60 minutes d’autonomie. Leur recharge s’effectue par induction. Elles ne seront jamais remplaçables par l’utilisateur faute d’un moyen d’ouvrir la coque.

Les 170 € demandés par Sphero pour son BB-8 ne sont donc pas justifiés par le matériel embarqué. Mais posséder un véritable morceau de l’univers Star Wars n’a pas de prix, n’est-ce pas ?