Accueil » Dossier » STMicroelectronics : reportage chez un fondeur qui réussit en France » Page 9

STMicroelectronics : reportage chez un fondeur qui réussit en France

1 : Introduction 2 : Historique du site de Rennes 3 : Les débuts et les évolutions du back-end de Rennes 4 : Processus de sélection exigeants 5 : Des tests très rigoureux 6 : Les opérations du site 7 : Les défis du site de Rennes 8 : Perspectives d'avenir

Conclusion

Image 1 : STMicroelectronics : reportage chez un fondeur qui réussit en France

Garder notre objectivité durant cet article fut difficile. Voir qu’une usine de semiconducteurs française a non seulement des perspectives d’avenir phénoménales, mais un savoir-faire qui est presque impossible à délocaliser nous a vraiment emballés. Nous parlons très souvent de GlobalFoundries, Intel, Foxconn ou TSMC, mais pour une fois, nous pouvons parler de STMicroelectronics Rennes, un site qui excelle sur un marché de niche en pleine expansion.

Notre fierté fera sans doute polémique, mais elle réside dans le fait que ce site tricolore a réussi à s’adapter aux contraintes de la mondialisation. Évidemment, le site ne ressemble plus à ce qu’il était avant les années 2000, mais le fait est qu’aucune usine de semiconducteurs ne ressemble à ce qu’elle était il y a dix ans parce que la réalité du marché est cruelle et impartiale. Ses axiomes sont la rentabilité et la productivité et ils gouvernent sans discrimination ou considérations morales et sociales. Penser qu’un petit front-end européen peut et doit nécessairement rivaliser avec les cités asiatiques qui ont été érigées ces 10 dernières années est inutile, ridicule et dangereux.

Au lieu de vouloir faire comme avant ou de fermer complètement ses portes, le site de Rennes a investi dans ce qui le rendait unique. Il nous est impossible d’en parler sans citer le papier de Karla Hoff et Joseph Stiglitz publié par la Banque mondiale sur la théorie économique moderne qui montre que les pays développés resteront compétitifs en accumulant une main-d’œuvre hautement qualifiée. Ils ne peuvent plus concurrencer les pays en voie de développement où le coût de la vie bon marché est compatible avec des salaires moyens bien plus bas que ce qu’il est possible d’offrir ailleurs. La solution pour les pays développés est donc d’avoir des ouvriers ultra-spécialisés et un savoir-faire que l’on ne trouve presque nulle part ailleurs. C’est exactement ce qui a fait le succès du site de Rennes et il peut en être fier.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Historique du site de Rennes
  3. Les débuts et les évolutions du back-end de Rennes
  4. Processus de sélection exigeants
  5. Des tests très rigoureux
  6. Les opérations du site
  7. Les défis du site de Rennes
  8. Perspectives d'avenir
  9. Conclusion