Accueil » Dossier » Taïwan : le super marché high tech

Taïwan : le super marché high tech

Image 1 : Taïwan : le super marché high tech

La semaine prochaine se tiendra à Taipei, la capitale de la République de Chine, l’une des trois plus importantes grands-messes de l’informatique : le Computex. Ce salon est particulier, car il se tient dans le pays d’origine des plus gros constructeurs de composants mondiaux (Asus, Foxconn, MSI, Gigabyte, etc…). L’ambiance qui y règne est donc toute particulière, et pour mieux vous la faire vivre nous vous proposons aujourd’hui d’aller faire un petit tour dans le Guanghua Market, la mecque de la high-tech à Taïwan. En espérant y faire de bonnes affaires…

Image 2 : Taïwan : le super marché high tech

Le Computex a ici autant d’importance que le salon de l’auto en France. On voit des bannières publicitaires à chaque coin de rue, et même les taxis en font la promotion. Difficile d’imaginer cela pour un salon purement high-tech en France.

Image 3 : Taïwan : le super marché high tech

Bade Road, le début du Guanghua Market. Difficile de passer à côté des gigantesques panneaux publicitaires qui signalent son entrée.

Image 4 : Taïwan : le super marché high tech

Particularité du Guanghua market : c’est aussi un marché de nuit. On peut donc y croiser une foule de monde même aux heures les plus avancées de la soirée. Idéal pour aller y chercher en urgence un composant de rechange.

Image 5 : Taïwan : le super marché high tech

La taille du marché impressionne autant que la luminosité ambiante. Les magasins ne lésinent pas sur les affiches lumineuses, à tel point que presque une sur deux est masquée. Toutes les marques se côtoient dans une jolie cacophonie visuelle. Et la consommation électrique dans tout ça ?

Image 6 : Taïwan : le super marché high tech

Le marché s’étale sur plusieurs rues. Les boutiques sont nombreuses, mais elles se ressemblent toutes ! De toutes petites surfaces dans lesquelles on trouve à peu près toujours la même sélection de produits. Comment ? Ça vous rappelle la rue Montgallet ?

Image 7 : Taïwan : le super marché high tech

Cette photo révèle assez bien une caractéristique des geeks chinois : ce sont uniquement des hommes. Rien de très surprenant, la situation est similaire en France, mais nous avons été frappés par la totale absence de la gent féminine durant notre visite.

Image 8 : Taïwan : le super marché high tech

Le Guanghua market a pour réputation d’être très peu cher. La TVA à Taïwan n’est en effet que de 5 %. Le taux de change actuel de l’euro devrait encore accentuer cette tendance. Pour le vérifier, nous avons relevé les prix de quelques produits emblématiques. Premier candidat : un iPod Classic 160 Go. Son prix de 12 300 dollars taïwanais (NT $) équivaut à 257 €. Sur l’Apple Store France, c’est 350 € !

Image 9 : Taïwan : le super marché high tech

Autre exemple, un Sony Vaio TZ3 . 68 900 NT $ soit 1460 €. En France, la même configuration (il est vrai dotée d’un module WWAN 3G) est à 2600 €. Même en prenant en compte l’ajout de la TVA lors du retour en France, on réalise une économie de 800 €. Bien sûr, il faudra faire avec le clavier qwerty, mais à ce prix, pourquoi pas…

Image 10 : Taïwan : le super marché high tech

Passons maintenant à une autre star : l’Eee PC 701. Cette édition 4G Surf XP est commercialisée à 239 €. Cette fois la différence n’est pas très marquée. Logique, le prix de l’Eee est déjà très bas !

Notez, par parenthèse, que cet Eee est livré avec une batterie 4400 mAh, Taipei n’est donc pas plus épargnée que la France par la pénurie qui frappe Asus.

Image 11 : Taïwan : le super marché high tech

Retour chez Apple avec ce MacBook Air, modèle d’entrée de gamme. Il est vendu l’équivalent de 1360 €, contre 1700 € ici, soit une réduction de 20 %. De même, un MacBook noir de dernière génération est à 1100 € contre 1400 € en France. Pour ces produits, l’achat à Taïwan n’est donc pas intéressant, l’acquittement de la TVA française annulant la différence de prix d’achat.

Image 12 : Taïwan : le super marché high tech

Passons maintenant aux composants. Un Core 2 Duo E8400 se trouve à 5850 NT$, soit 122 €. Il vaut minimum 20 % plus cher dans nos contrées. Un disque dur Western Digital de 750 Go (16 Mo cache) à 4250 NT $ (89 €), cela représente un gain de 25 %. Mais à cause de la TVA le voyage vaut tout juste le coup.

Image 13 : Taïwan : le super marché high tech

Il n’est donc pas toujours intéressant de se déplacer à 10 000 km de chez soi. Ultime confirmation avec une configuration complète. 630 € pour une machine Core 2 Quad Q9300 + 8800 GT n’est pas un prix exceptionnel : on peut trouver presque aussi bien en France.

Image 14 : Taïwan : le super marché high tech

Mais la différence de prix n’est pas le seul intérêt de Taïwan. Proximité des lieux de production oblige, on peut trouver là-bas certains produits bien avant leur disponibilité en Europe. Nous avons ainsi déniché cette souris Logitech V450 Nano, annoncée le 22 mai par Logitech. Elle ne sera disponible qu’en juillet dans l’hexagone.

Image 15 : Taïwan : le super marché high tech

Autre exemple de produit introuvable encore en France : ce microPC Asus P20, lancé en février dernier. Une bien jolie bestiole, qui n’est pas sans rappeler les Eee Box. À ses côtés, les Acer Aspire L, qui n’ont pas non plus connu dans nos contrées le succès mérité.

Image 16 : Taïwan : le super marché high tech

Nous n’avons passé que quelques heures dans le marché de Guanghua, trop peu pour en explorer tous les recoins. Mais ce que nous en avons vu montre clairement que Taiwan est fidèle à sa réputation. Grâce à une taxation moins élevée et un taux de change favorable, les produits high-tech y sont nettement moins onéreux. La différence moyenne de 20 % n’est pourtant pas suffisante pour justifier un billet d’avion à 1000 €.

Certains produits font exception et représentent de vraies bonnes affaires, comme le Vaio TZ3 ou l’iPod Classic sur lesquels nous sommes tombés. Il est aussi possible de dénicher des produits inconnus en France, souvent injustement. Mais ce qui compte le plus finalement c’est de pouvoir découvrir cette ambiance si particulière, cette ferveur autour de la high-tech. Si jamais vous passez dans le coin, n’oubliez pas de vous arrêtez à Guanghua…