Accueil » Actualité » TDJ : ATH-WS70, Asus P8Z68-V Pro

TDJ : ATH-WS70, Asus P8Z68-V Pro

Image 1 : TDJ : ATH-WS70, Asus P8Z68-V ProNotre confrère Cowcotland a récemment publié un test de l’ATH-WS70 d’Audio-Technica, un casque Hi-Fi dépourvu de micro intégré.

Avec ses hauts parleurs de 40 mm, l’ATH-WS70 est un modèle qui oscille entre le supra-aural et le circum-aural. Le spectre couvert court quant à lui de 10 à 25000 Hz, une couverture relativement importante. Verdict ?

“Pour jouer, en général, il faut le PC, le clavier, la souris, et le son. Il est possible de jouer sans le son, mais la perte de skill et de confort est importante. Par conséquent, le casque s’impose quand on ne veut pas faire profiter toute la maisonnée de sa partie. Les constructeurs et les fabricants l’ont bien compris et commercialisent donc des casques pour nous les joueurs. En général, ces casques sont affublés d’un micro, c’est bien pratique, mais du coup, le casque est exclusivement destiné au pc et au jeu ; il est toujours possible de le prendre mais dans la rue, on passe un peu pour un… Alors pourquoi ne pas opter pour un casque sans le micro, parce qu’à ce moment, le choix du casque est grand, nettement plus grand ? En effet, on peut se tourner vers des marques prestigieuses, et trouver une excellente qualité de son sans forcément y laisser un rein ou une cornée. C’est pourquoi, à la Ferme, nous allons aussi à partir de maintenant vous parler de casques Hi-Fi. Nous commençons donc notre tour d’horizon par l’ATH-WS70.”

De leur côté, nos confrères du Comptoir du Hardware viennent de mettre en ligne un test de l’Asus P8Z68-V Pro, une carte mère qui comme son nom le laisse supposer utilise un chipset Z68 d’Intel…

“Pour accompagner son architecture Sandy Bridge, Intel a comme à l’accoutumée, lancé des chipsets compagnons : les P67 Express et H67 Express destinés au grand public. Si le premier permet d’accéder aux fonctions d’overclocking avancées des CPU modèles « K », il est par contre incapable d’exploiter le GPU intégré à cette nouvelle architecture à contrario du second. Cependant, ce dernier se voit bridé au niveau des fonctions d’overclocking lui interdisant les changements de coefficients. Lorsque l’on ajoute à ces faits, l’attribution exclusive et plutôt discutable des IGP les plus rapides (HD 3000) aux seuls modèles « K », on se rend bien compte de l’incohérence de cette gamme de chipsets. Intel lance à présent le Z68 Express qui cumule les avantages de ses deux prédécesseurs et apporte quelques petits plus logiciels. Afin de l’éprouver, nous testons ce jour l’Asus P8Z68-V Pro, verdict ?”