Accueil » Actualité » [Techno-génie] Google est un peu comme l’ex qui en sait trop

[Techno-génie] Google est un peu comme l’ex qui en sait trop

Image 1 : [Techno-génie] Google est un peu comme l'ex qui en sait trop

Google est un peu comme une ex émotionnellement fragile qui en sait trop sur vous. Elle est gentille et n’a pas fait de scène lorsque vous l’avez appelé sur son portable entre deux cours pour lui dire que vous la quittiez. Elle n’est pas extrêmement violente et méchante. Néanmoins, quelque chose en vous sait qu’elle pourrait déballer de vieux dossiers que vous avez refoulés au plus profond de votre inconscient pour votre bien-être psychologique et qu’elle serait capable de les afficher sur les Champs Élysée lors de la parade du 14 juillet ou de les déballer en plein milieu de votre cérémonie de mariage. Prenons comme exemple le brevet #7,650,331 attribué au moteur de recherche.

L’éditeur est responsable du framework MapReduce qui fut présenté en 2004 et qui devint rapidement populaire, car il s’agit d’une technique qui permet de facilement tirer parti du parallélisme des processeurs multicores. Hadoop, un projet Apache open source utilisé par Yahoo, Amazon, IBM, Facebook, Rackspace, Hulu et le New York Times, s’est distingué grâce à l’utilisation de MapReduce. Pendant des années, Google a encouragé son utilisation et un jour, la firme a obtenu un brevet affirmant que cette fonctionnalité lui appartenait et qu’il pouvait demander des royalties pour son utilisation. Ce jour-là, les émissions de CO2 ont diminué, car toute la Silicon Valley a retenu son souffle après que la petite amie Google lui a donné un coup de pied entre les jambes.

Google est un peu comme votre petite amie qui aime tellement prendre des photos de vous qu’elle vous photographie dans la salle de bain. Elle vous suit à la trace, place un GPS dans votre téléphone, vous regarde dormir en caressant votre visage avec le coupe-choux qu’elle vous a offert pour la St Valentin. Elle enregistre tout ce que vous dites et pratique des séances voodoo avec une poupée à votre effigie. Elle est convaincue de vous connaître tellement bien que quoi que vous disiez, elle sait ce que vous pensez « réellement ». Puis un jour pas très différent des autres, un mois ou six ans après la rupture, elle passera en mode Super Saiyan (cf. la vidéo ci-dessous) et détruira le reste de votre vie en vous faisant passer pour un monstre tellement honteux que Bin Ladin aura l’air d’un enfant de choeur à côté.

Google est un peu comme

Google est un peu comme…

Google est un peu comme…