Accueil » Actualité » Téléphonie : l’UE veut rendre l’itinérance gratuite

Téléphonie : l’UE veut rendre l’itinérance gratuite

Voyager avec son téléphone portable peut réserver des mauvaises surprises au retour : les coûts de communication à partir ou vers l’étranger sont en effets beaucoup plus élevés que dans son pays d’origine, en vertu des accords d’itinérance entre les opérateurs nationaux. Ces coûts, dits aussi de roaming, ont récemment nettement baissé sous l’impulsion des pouvoirs publics, mais la commissaire européenne en charge des nouvelles technologies, Neelie Kroes, veut aller encore plus loin : elle souhaite la disparition pure et simple des frais d’itinérance en 2015.

L’UE a déjà fait beaucoup pour l’itinérance. En juillet 2012, le parlement a adopté un accord qui a plafonné les tarifs et prévoit une baisse graduelle des coûts (tableau ci-dessous). Le même accord prévoit également qu’à partir de 2014, les consommateurs pourront choisir un contrat d’itinérance avec un autre opérateur que celui de leur abonnement national.

Coût d’itinérance pour le client (hors TVA) Avant juillet 2012 1er juillet 2012 1er juillet 2013 1er juillet 2014
Données (par mégaoctet) Aucun plafond 70 centimes 45 centimes 20 centimes
Appels passés (par minute) 35 centimes 29 centimes 24 centimes 19 centimes
Appels reçus (par minute) 11 centimes 8 centimes 7 centimes 5 centimes
SMS (par SMS) 11 centimes 9 centimes 8 centimes 6 centimes

Mais en 2015 tout ceci pourrait disparaître. Pour Neelie Kroes, les frontières n’ont aucun sens dans le domaine des télécoms et pourtant c’est un des marchés dans lequel elles sont les plus fortes. Mme Kroes propose d’inscrire la fin des coûts de roaming dans un paquet législatif très ambitieux, devant être adopté avant Pâques 2014, avec effet à partir de 2015.

Les autres mesures de ce paquet auront pour but de lutter contre la cybercriminalité et de garantir la neutralité du net. S’il devait être adopté, il formerait un très beau succès pour Mme Kroes, juste avant les élections européennes de mai 2014.