Accueil » Actualité » Test : APU Ryzen 2200G et 2400G, jouer sans carte graphique ?

Test : APU Ryzen 2200G et 2400G, jouer sans carte graphique ?

1 : Présentation des APU 2 : Système de test et overclocking 3 : Perf : latence cache, 3DMark 4 : Perf : Battlefield 1 5 : Perf : Civilization VI 6 : Perf : DOTA 2 7 : Perf : Far Cry Primal 8 : Perf : GTA V 9 : Perf : The Witcher 3 10 : Perf : bureautique 11 : Perf : encodage, rendu 12 : 2200G : fréquences, throttling 13 : 2400G : fréquences, throttling 14 : Consommations des CPU 15 : Bruit du ventilateur AMD

Conclusion

Image 1 : Test : APU Ryzen 2200G et 2400G, jouer sans carte graphique ?Pour ce test, notre principale question consistait à savoir si le Ryzen 5 2400G pouvait ou non jouer en Full HD avec les détails au minimum. La réponse est plutôt positive, mais teintée de frustration : avec certains jeux, même avec les options graphiques au minimum, il ne sera pas possible de profiter d’une fluidité vraiment confortable. Avec le 2200G, c’est une autre affaire : pas question de jouer en Full HD dans la majorité des jeux, mais le 720p est abordable ! Voilà de quoi sérieusement les envisager pour une configuration à bas prix capable d’encaisser bureautique, multimédia et quelques jeux sérieux en 720p.

L’autre avantage de ces deux processeurs Ryzen c’est l’équilibre de leurs performances pour un prix total de plateforme qui défie toute concurrence, au moins pour l’instant. Finalement, la facture la plus salée se retrouvera du côté de la mémoire vive, dont le prix est actuellement exorbitant, surtout que l’on conseille de maximiser les performances avec de la DDR4-3200.

Et sachant qu’il est envisageable d’overclocker les deux processeurs de manière relativement simple, ça pourrait être tout bénéf pour une petite plateforme polyvalente. On regrette toutefois qu’AMD soit cette fois passé à de la pâte thermique classique sous l’IHS, en ne soudant pas le die comme sur les Ryzen précédents. En résultent des températures qu’il faudra un peu plus discipliner.

Côté thermique et énergétique, les deux APU sont donc faciles à refroidir et les ventirads Wraith fournis par AMD sont tout à fait adaptés. Bien sûr, en charge, les ventilateurs se font entendre, mais ce n’est pas surprenant. Le Ryzen 3 2200G pourrait même être refroidi passivement en utilisation bureautique. Le TDP annoncé de 65 W n’est en effet presque jamais atteint si on ne s’amuse pas à lancer des tests de torture.

Le comportement bizarre du Ryzen 3 2400G après plusieurs minutes de test de torture ne devrait se faire sentir que très rarement (voire jamais) au quotidien, mais c’est tout de même agaçant de devoir redémarrer sa machine pour obtenir de nouveau la fréquence maximale ! AMD, à part quelques petites inexactitudes, livre donc une prestation très solide avec ces nouveaux APU !

Les petites améliorations d’architecture de Raven Ridge, notamment la baisse des latences du cache, sont de bonne augure pour les prochaines générations de Ryzen d’AMD…

Sommaire :

  1. Présentation des APU
  2. Système de test et overclocking
  3. Perf : latence cache, 3DMark
  4. Perf : Battlefield 1
  5. Perf : Civilization VI
  6. Perf : DOTA 2
  7. Perf : Far Cry Primal
  8. Perf : GTA V
  9. Perf : The Witcher 3
  10. Perf : bureautique
  11. Perf : encodage, rendu
  12. 2200G : fréquences, throttling
  13. 2400G : fréquences, throttling
  14. Consommations des CPU
  15. Bruit du ventilateur AMD
  16. Conclusion