Accueil » Test » Test : Asus ROG Spatha, la souris plus avancée du moment

Test : Asus ROG Spatha, la souris plus avancée du moment

1 : Design et démontage 2 : Souris à 2000 Hz : mesures CPU et ports USB 3 : Logiciel et ergonomie en jeu

Conclusion

Image 1 : Test : Asus ROG Spatha, la souris plus avancée du moment

Tout d’abord, permettons-nous de nous une pointe de subjectivité : cette souris ROG Spatha est belle, impressionnante, ses matériaux et son bundle nous en ont mis plein la vue. C’est plutôt bon signe. Ensuite, il nous a fallu la dompter, à cause de sa taille très imposante et son poids hors du commun. C’est, selon nous, son seul réel défaut. On déplore ensuite qu’elle cède au consensus actuel en termes de design, comme toute la concurrence : ne pas laisser de place au pouce. Pour le reste, la ROG Spatha est excellente dans tous les domaines. Son bundle est généreux, son logiciel est complet. Notre exemplaire de test s’est comporté comme un charme, une fois les bugs de jeunesse contournés. Des petits bugs qui devraient être réglés rapidement. Une souris que l’on conseille vivement… aux grandes et puissantes mains uniquement !

Image 2 : Test : Asus ROG Spatha, la souris plus avancée du moment

Image 3 : Test : Asus ROG Spatha, la souris plus avancée du moment

Image 5 : Test : Asus ROG Spatha, la souris plus avancée du moment

Asus ROG Spatha

180€ > Materiel.net
On aime
  • + Superbes matériaux + Bundle de luxe + Logiciel très complet + Très précise et réactive + Bonne autonomie
On n’aime pas
  • + Très grande et lourde + Pas de place pour le pouce
Verdict :

A ne conseiller qu’aux joueurs aux grandes mains puissantes. Pour le reste, mis à part ce design incompréhensible des boutons latéraux sans place pour le pouce, cette souris est un petit bijou de technologie, très agréable à utiliser. Reste qu’on attend encore le retour du messie dans la catégorie souris pour MMORPG, avec le design des Corsair M90 et M95.

plus

Sommaire :

  1. Design et démontage
  2. Souris à 2000 Hz : mesures CPU et ports USB
  3. Logiciel et ergonomie en jeu
  4. Conclusion