Accueil » Actualité » Test : boîtier Enermax Ostrog Advance, beau design peu performant

Test : boîtier Enermax Ostrog Advance, beau design peu performant

Bien, mais pas top.

Image 1 : Test : boîtier Enermax Ostrog Advance, beau design peu performantL’Ostrog Advance d’Enermax

Nos équipes américaines publient le test du boîtier Ostrog Advance d’Enermax, un modèle Mid Tower avec une façade permettant de voir les LED de ses ventilateurs, et un panneau latéral transparent. Il y a aussi des emplacements pour un système de refroidissement en haut du châssis, celui-ci disposant de deux ports USB 3.0, ainsi que deux ports USB 2.0. Le fabricant propose aussi un interrupteur permettant de contrôler la vitesse des moulins et le jeu de lumière.

À lire aussi :
Guide d’achat : quel boîtier choisir ? Les recommandations de la rédaction

Pas très réussi

Leurs tests montrent que malheureusement, le boîtier n’isole pas bien du bruit, et la circulation de l’air est loin d’être optimale, ce qui a tendance à faire chauffer les composants. C’est dommage, parce que les nombreux filtres de poussières, et les multiples baies pour support de stockage, ainsi qu’un espace généreux pour des cartes mères assez larges, en font un modèle intéressant. Ceux qui comptent installer des composants milieu ou haut de gamme préfèreront surement choisir un châssis avec un meilleur rapport qualité-prix.

Image 2 : Test : boîtier Enermax Ostrog Advance, beau design peu performantImage 3 : Test : boîtier Enermax Ostrog Advance, beau design peu performant