Accueil » Test » Test : The Division 2, analyse des performances sur GPU AMD et NVIDIA

Test : The Division 2, analyse des performances sur GPU AMD et NVIDIA

1 : Intro, moteur 3D 2 : Méthode de test et cartes choisies 3 : Options graphiques et rendu 4 : Benchmarks en 1080p 6 : Performances selon les options graphiques 7 : Ressources CPU, RAM, VRAM 8 : Performances multicoeurs 9 : Résumé des IPS moyens par carte 10 : Conclusion

Benchmarks en 1440p

Voyons si nos cartes de milieu de gamme sont capables de faire tourner The Division 2 dans une définition plus élevée, en QHD par exemple. Nous avons conservé les mêmes réglages graphiques Élevés.

DirectX 12

Le classement ne change pas vraiment, on retrouve forcément la GTX 1660 Ti en tête, suivie par un joli tir groupé des RX 580, R9 390, RX 570 et GTX 1060 6G. La GTX 970 est légèrement distancée, mais parvient à conserver un framerate minimal de 30 ips, avec une fluidité toutefois très moyenne. Les RX 560, GTX 1050 Ti et encore une fois la GTX 1060 3G déclarent cette fois-ci forfait.

DirectX 11

Les GTX 970 et GTX 1060 3G reprennent du poil de la bête en DirectX 11 et parviennent à recoller le peloton. La GTX 1050 Ti voit aussi ses performances augmenter en passant à cette API, mais cela reste insuffisant pour offrir une fluidité suffisante. D’une manière générale, les « petites » GeForce avec peu de VRAM s’en sortent mieux en DirectX 11.

Image 15 : Test : The Division 2, analyse des performances sur GPU AMD et NVIDIA

Sommaire :

  1. Intro, moteur 3D
  2. Méthode de test et cartes choisies
  3. Options graphiques et rendu
  4. Benchmarks en 1080p
  5. Benchmarks en 1440p
  6. Performances selon les options graphiques
  7. Ressources CPU, RAM, VRAM
  8. Performances multicoeurs
  9. Résumé des IPS moyens par carte
  10. Conclusion