Accueil » Test » Test : The Division 2, analyse des performances sur GPU AMD et NVIDIA

Test : The Division 2, analyse des performances sur GPU AMD et NVIDIA

1 : Intro, moteur 3D 2 : Méthode de test et cartes choisies 3 : Options graphiques et rendu 4 : Benchmarks en 1080p 5 : Benchmarks en 1440p 7 : Ressources CPU, RAM, VRAM 8 : Performances multicoeurs 9 : Résumé des IPS moyens par carte 10 : Conclusion

Performances selon les options graphiques

Quatre niveaux de réglages pré-configurés sont disponibles, de Low à Ultra, voyons quel est leur impact sur les performances. Nous avons ici aussi choisi de tester les deux API actuelles de Microsoft, DirectX 11 et DirectX 12.

AMD Polaris

Si la RX 580 est à l’aise avec les réglages graphiques Elevés, la RX 560 devra se contenter des réglages Medium, voire Low pour offrir une expérience de jeu acceptable. Notons que l’API DirectX 12 est systématiquement plus rapide que DirectX 11 avec les cartes Polaris.

NVIDIA Pascal

La GTX 1060 6G se montre elle aussi à l’aise avec les réglages Elevés, même si la fluidité en Ultra sera suffisante pour offrir une bonne expérience de jeu. La GTX 1050 Ti devra en revanche se contenter des réglages Medium ou Low, voire High si l’on se contente d’un petit framerate. Le mode Ultra est définitivement hors de portée. D’une manière générale, DirectX 12 apporte une plus grande régularité des frametimes.

Image 29 : Test : The Division 2, analyse des performances sur GPU AMD et NVIDIA

Sommaire :

  1. Intro, moteur 3D
  2. Méthode de test et cartes choisies
  3. Options graphiques et rendu
  4. Benchmarks en 1080p
  5. Benchmarks en 1440p
  6. Performances selon les options graphiques
  7. Ressources CPU, RAM, VRAM
  8. Performances multicoeurs
  9. Résumé des IPS moyens par carte
  10. Conclusion