Accueil » Actualité » Test de l’écran 34″ incurvé de LG

Test de l’écran 34″ incurvé de LG

1 : Introduction 3 : Interface utilisateur et calibration 4 : Luminosité et contraste 5 : Echelle de gris et gamma 6 : Couleurs et gamut 7 : Angles de vue, uniformité, temps de réponse et input lag 8 : Conclusion

Emballage, dimensions et accessoires

Compte tenu de son carénage affiné,  le 34UC97 fait appel à un bloc d’alimentation externe, lequel profite d’un cordon d’alimentation détachable. LG fournit également des câbles HDMI et DisplayPort mais fait curieusement l’impasse sur l’USB 3.0 alors que le moniteur propose un hub à cette norme. Le jeu d’accessoire comprend par ailleurs un cache pour la connectique, un CD de pilotes ainsi qu’un mode d’emploi.

A la fois fin et résistant, le pied en métal chromé se compose de deux parties. L’assemblage se fait avec les quatre vis incluses ainsi qu’un support en mousse qui permet de protéger la dalle lorsque le moniteur est posé à plat. Si le pied inspire confiance, il est en revanche très limité en termes d’ergonomie : l’écran peut être incliné vers l’avant sur 5° et vers l’arrière sur 20°, mais aucun réglage n’est possible en hauteur comme dans le sens latéral.

Image 1 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Fort heureusement, la hauteur du 34UC97 nous semble presque idéale pour un bureau normal. Grâce à sa dalle IPS, les angles de vue sont assez permissifs. On obtient par ailleurs une image lumineuse et riche en contraste sans passer par une multitude de réglages au préalable. La dalle bénéficie d’un traitement antireflets rigide 3H standard, lequel atténue modérément les reflets. Le moniteur semble dépourvu de bordures lorsqu’il est éteint et une fois allumé, on constate que le cadre mesure moins de 15 millimètres d’épaisseur. On se prend ainsi à en imaginer trois côte à côte, une association parfaite pour les simulateurs de vol.

Image 2 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Naturellement, l’écran incurvé constitue l’attraction de ce moniteur. Comme évoqué plus tôt, celle-ci est moins prononcée que les photos ne le suggèrent : aucun phénomène de distorsion n’est à déplorer en usage courant. Au contraire, cette courbure permet d’utiliser plus facilement l’espace latéral vu qu’elle diminue les mouvements de tête nécessaire pour voir les bords de l’image. En bref, cette forme qui parait curieuse au premier abord s’avère assez pratique.

Visuellement parlant, l’écran se veut à la fois épuré et esthétique : pied en métal chromé, bezel très fin et face avant dépourvue du moindre bouton. A l’image du 34UM95, la navigation au sein des menus est rendue possible par le petit joystick qui se trouve sous le logo LG en façade. On imagine très bien ce moniteur sur un bureau alliant verre et métal, quoi qu’il soit aussi agréable à regarder sur un banc de test en métal d’aspect plus industriel.

Le dos du moniteur est plus recourbé que sa partie frontale, d’où la déformation apparente sur la photo ci-dessous. Le pied semble fin, mais il s’avère extrêmement robuste : aucune vibration à déplorer, de même que l’inclinaison se fait en douceur mais avec une très bonne tenue. Notre seul reproche concerne les ports USB : si le moniteur en propose deux à l’arrière, ceux-ci sont difficiles d’accès. 

Image 3 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

L’arc de cercle au dos du moniteur délimite le cache qui masque la connectique. Toutes les prises sont orientées vers le sol. Visiblement soucieux de proposer un écran aussi épuré que possible, LG a positionné une grille d’aération autour de la connectique comme on le voit ci-dessous. A l’usage, le 34UC97 ne nous est pas apparu comme étant une source de chaleur conséquente (contrairement à un écran plasma par exemple). Les deux haut-parleurs 7 Watts sont également orientés vers le bas et produisent un son au-dessus de la moyenne (à l’échelle des enceintes intégrées). Notons qu’il existe plusieurs options dans le menu du moniteur pour améliorer le rendu audio.

Image 4 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Vu son positionnement et son orientation, le panneau E/S ne permet pas de brancher les câbles aussi facilement que sur d’autres moniteurs. Le plus simple est encore de poser le moniteur à plat (avec le support en mousse pour éviter les rayures) au préalable. De gauche à droite sur l’image ci-dessus, on distingue l’entrée d’alimentation, la prise casque, deux ports HDMI, une entrée DisplayPort, deux ports Thunderbolt, une sortie et deux entrées USB 3.0.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Emballage, dimensions et accessoires
  3. Interface utilisateur et calibration
  4. Luminosité et contraste
  5. Echelle de gris et gamma
  6. Couleurs et gamut
  7. Angles de vue, uniformité, temps de réponse et input lag
  8. Conclusion