Accueil » Actualité » Test de l’écran 34″ incurvé de LG

Test de l’écran 34″ incurvé de LG

1 : Introduction 2 : Emballage, dimensions et accessoires 4 : Luminosité et contraste 5 : Echelle de gris et gamma 6 : Couleurs et gamut 7 : Angles de vue, uniformité, temps de réponse et input lag 8 : Conclusion

Interface utilisateur et calibration

Toutes les fonctionnalités du moniteur sont accessibles via le petit joystick caché sous le bezel inférieur, immédiatement en dessous du logo LG. Il est possible d’allumer une petite LED pour le repérer plus facilement, mais à moins d’être dans l’obscurité, celle-ci n’est pas franchement utile : le mieux est encore de procéder au toucher.

Image 1 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Un menu accès rapide s’affiche lorsque l’on déplace le joystick vers soi. Un second mouvement vers soi a pour effet d’éteindre l’écran. En le repoussant, on ouvre les réglages audio tandis qu’un clic vers la droite donne accès aux options PBP (Picture-by-Picture). Le fait d’appuyer sur le joystick permet de choisir/désélectionner les réglages. Enfin, un clic vers la gauche donne accès à l’interface utilisateur complète.

Image 2 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Le menu Easy Control regroupe les réglages basiques en matière d’image et de volume. Il suffit d’effectuer un mouvement à droite avec le joystick pour ensuite naviguer vers le haut ou vers le bas afin de choisir la commande voulue. Les réglages en matière de ratio sont décrits ci-dessous.

Image 3 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Nous avons conduit l’intégralité des benchmarks en mode Wide, lequel a pour effet d’afficher toute source en 3440×1440 et ce quelle que soit la définition d’origine. Le mode Original effectue également une mise à l’échelle, mais en préservant le ratio d’origine. Pratique pour regarder des Blu-ray en plein écran, le mode Cinema fait disparaitre les bandes noires des films encodés en 2,35:1. Précisons qu’il faut passer en mode Cinema 2 pour laisser une bande réservée aux sous-titres en bas de l’image. Enfin, le mode 1:1 est assez explicite : la source est affichée dans sa définition d’origine.

Image 4 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Le menu Function contient les réglages MaxxAudio (sur lesquels nous reviendrons plus bas), un Reader Mode qui optimise l’image pour la lecture d’actualités/bandes dessinées, plusieurs modes dédiés à la photo (Picture) et enfin le réglage dédié à l’économie « intelligente » d’énergie. Activé par défaut, ce dernier provoque malheureusement des altérations d’image lorsque contenu change en plus de fausser le gamma, lequel est pourtant satisfaisant à la base (cf. page V).

Image 5 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Nous ne voyons que très rarement passer des moniteurs proposant des réglages de tonalité ou encore un son Surround virtuel : en plus d’inclure deux haut-parleurs 7 Watts dans le 34UC97, LG propose une série de réglages sous l’appellation MaxxAudio. Très franchement, nous n’avons pas entendu de différence notable en jouant sur les curseurs Bass/Treble, mais le réglage Dialog contribue à centrer les voix dans les films. Enfin, l’option 3D permet d’élargir un peu la scène sonore.

Image 6 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Voici donc les quatre modes d’images. Le moniteur est réglé par défaut sur Custom, mode qui s’avère idéal lorsque l’on n’a pas de sonde, mais aussi le cas contraire puisqu’il donne accès aux réglages de gamma, balance des blancs et gestion des couleurs.

Image 7 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Sans surprise, le 34UC97 fait très bon usage du PIP compte tenu de sa largeur. On peut ainsi regarder deux sources en simultané, choisir quel flux audio écouter, les inverser ou encore ajuster leurs ratios respectifs.

Image 8 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Baptisé Screen, le menu suivant propose le reste des réglages dédiés à l’image. Le curseur dédié à la profondeur des noirs mérite que l’on s’y attarde : réglé sur High par défaut, on pourrait s’imaginer que le fait de le passer en Low aura pour effet d’écraser les détails dans les zones sombres de l’image. Il n’en est rien et c’est même dans ces conditions que l’on obtient un contraste optimal. Précisons que le réglage n’a d’incidence qu’avec une connexion HDMI, les signaux DisplayPort y étant quant à eux insensibles. Terminons par le paramètre Temps de réponse qui permet de réduire le motion blur, mais peut induire du reverse ghosting.

Image 9 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Le sous-menu Couleur regroupe les autres réglages dédiés à la calibration. Trois profils de Gamma sont proposés, sachant que le premier est le meilleur. La température des couleurs se décline également sur trois profils avec un mode personnalisable en plus. Notons que les curseurs RGB ont beau être à mi-course, le simple fait d’excéder 50 dégrade l’image. Il faut donc se contenter de les baisser lorsque l’on calibre l’écran.

Image 10 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

LG propose un gestionnaire de couleurs. Celui-ci s’avère efficace pour régler la teinte des couleurs secondaires, tandis que les valeurs censées influer sur la saturation modifient en fait la luminance. Nous sommes parvenus à réduire un peu le Delta E avec ces réglages, tout en sachant que les couleurs sont assez fidèles d’origine.

Image 11 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Le dernier menu propose plusieurs réglages d’ergonomie : langue du menu, témoin d’alimentation LED (allumé/éteint), mise en veille automatique lorsqu’aucun signal n’est détecté et verrouillage de l’interface à l’écran. Notons qu’il est possible de choisir entre DisplayPort révision 1.1 et 1.2, mais le 34UC97 étant limité à 60 Hz, ceci est sans conséquences sur les performances du moniteur. Pour peu que l’on utilise une vieille carte graphique, il est même plus prudent de rester en 1.1.

Image 12 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Enfin, il est possible de rétablir les réglages d’usine. Attention au fait que ceci a notamment pour effet de réactiver l’économie « intelligente » d’énergie.

Calibration

Comme précédemment évoqué, le 34UC97 bénéficie d’une calibration d’origine qui est assez bonne, même si nous avons constaté une marge de progression. Quitte à nous répéter, précisons qu’il faut absolument désactiver le réglage dédié aux économies d’énergie pour y parvenir : on voit sur les pages V et VI de cet article à quel point il altère sur le gamma et le gamut. Au niveau du gamma, le profil n°1 s’est avéré être le seul à ne pas détériorer l’image ni entrainer de dérives sur l’échelle de gris. Après avoir ajusté la balance des blancs, nous avons procédé à quelques réglages au sein du gestionnaire de couleurs. Si les commandes de teinte fonctionnent comme attendu, les réglages de saturation modifient en fait la luminance des couleurs. Ceci n’est pas un vrai problème en soi et nous sommes parvenus à de bons résultats dans l’ensemble.

LG 34UC97 post-calibration
Luminosité
71
Contraste
70
Sharpness
5
Niveau du noir
Bas
Smart Energy Saving
Désactivé
Mode image
Custom
Gamma
1
Couleurs
Rouge 49, Vert 48, Bleu 50
Six couleurs
Saturation Rouge
52
Saturation Bleu
46
Teinte Magenta
54
Autres
50

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Emballage, dimensions et accessoires
  3. Interface utilisateur et calibration
  4. Luminosité et contraste
  5. Echelle de gris et gamma
  6. Couleurs et gamut
  7. Angles de vue, uniformité, temps de réponse et input lag
  8. Conclusion