Accueil » Actualité » Test de l’écran 34″ incurvé de LG

Test de l’écran 34″ incurvé de LG

1 : Introduction 2 : Emballage, dimensions et accessoires 3 : Interface utilisateur et calibration 5 : Echelle de gris et gamma 6 : Couleurs et gamut 7 : Angles de vue, uniformité, temps de réponse et input lag 8 : Conclusion

Luminosité et contraste

Sans calibration – rétroéclairage au maximum

Cet article est notre troisième test de moniteur WQHD après ceux des LG 34UM95, AOC Q2963PM. Pour compléter notre groupe de test, nous ajoutons le NEC EA294WMi (également WQHD), ainsi que deux modèles QHD/IPS en 16:9 que l’on pourrait qualifier d’écrans haut de gamme pour bureautique, à savoir le Samsung S27B971D et le NEC EA274WMi.

Image 1 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Tous ces moniteurs ont un point commun : ils s’appuient tous sur un rétroéclairage Edge LED. En revanche, on remarque que la largeur inhérente au format WQHD se paye cher en termes de luminance puisqu’aucun d’entre eux n’arrive à atteindre les 300 cd/m2 pourtant annoncés par leurs fabricants respectifs. Ceci étant dit, les valeurs obtenues n’ont rien de dramatique et ne constitueront pas un handicap à moins d’utiliser son moniteur à l’extérieur ou dans une pièce extrêmement lumineuse.

Image 2 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Le 34UC97 rate la première place du classement d’un rien pour ce qui est de la profondeur des noirs :  0,0025 cd/m2. Autant dire que cet écart est imperceptible. Comme son équivalent à dalle plate, le 34UM95 propose des noirs très profonds, même avec un rétroéclairage au maximum.

Image 3 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Nous sommes heureux à chaque fois que nous mesurons un taux de contraste supérieur à 1000:1 sur un moniteur. Comme nous le verrons plus loin, la calibration n’est pas incontournable sur ce moniteur, ce qui permet de profiter d’une très bonne profondeur d’image ainsi que de couleurs fidèles sans avoir à toucher quoi que ce soit.

Sans calibration – rétroéclairage au minimum

Image 4 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Le fait de diminuer le rétroéclairage au minimum rend l’image assez terne, mais on reste tout de même relativement proche du seuil minimum à nos yeux, à savoir 50 cd/m2. Il suffit de monter le rétroéclairage à 5 pour y parvenir.

Image 5 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Les deux moniteurs NEC proposent des noirs très profonds grâce à leur image particulièrement sombre lorsque l’on réduit leur rétroéclairage au minimum. Les valeurs relevées ici sont donc excellentes mais quasi inutiles en pratique. Les deux moniteurs LG proposent quant à eux une image viable dans le même contexte. Remarquons par ailleurs la très nette progression entre le LG 34UC97 incurvé et son cousin à écran plat, le 34UM95.

Image 6 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Le taux de contraste minimum est excellent, à peine inférieur à ce que l’on mesure dans le meilleur des cas. Dans l’ensemble, les deux moniteurs LG proposent un contraste appréciable quel que soit le niveau de rétroéclairage. L’écran AOC affiche ici une excellente performance, sauf que son taux de contraste maximum n’est absolument pas au même niveau, ce qui force à trouver un réglage idéal pour ne plus y toucher.

Après calibration à 200  cd/m2

Image 7 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Les noirs restent très profonds avec une mesure à seulement 0,2020 cd/m2. Bien que la fidélité des couleurs ne progresse pas de manière considérable après calibration, il nous semble que cette étape est justifiée dans la mesure où la profondeur de l’image reste intacte.

Image 8 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Après calibration, le contraste ne baisse que de 7 %. On arrive alors légèrement en dessous des 1000:1, mais cette petite baisse est imperceptible à l’œil nu. Le LG 34UC97 est vraiment agréable avec tous les contenus, du classeur Excel jusqu’au blockbuster hollywoodien.

Contraste ANSI

Image 9 : Test de l'écran 34" incurvé de LG

Le contraste ANSI est un peu plus faible qu’escompté à cause des zones claires au niveau des coins de l’écran. Nous verrons plus loin comment ceci affecte l’uniformité de la dalle avec une mire noire. Etant donné que le 34UC97 est le premier produit dans son genre (parmi les moniteurs tout du moins), il nous semble que les futurs modèles ont une marge de progression qui sera très probablement exploitée.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Emballage, dimensions et accessoires
  3. Interface utilisateur et calibration
  4. Luminosité et contraste
  5. Echelle de gris et gamma
  6. Couleurs et gamut
  7. Angles de vue, uniformité, temps de réponse et input lag
  8. Conclusion