Accueil » Actualité » Test de Skylake-X : Intel Core i9-7900X, le CPU le plus puissant ?

Test de Skylake-X : Intel Core i9-7900X, le CPU le plus puissant ?

1 : Intro : caractéristiques et fréquences Turbo 2 : L'architecture Mesh 4 : Le chipset X299 Basin Falls 5 : Machines et méthode de test 6 : Tests : latences du Mesh 7 : Tests : VRMark, 3DMark 8 : Tests : AotS: Escalation, Civilization VI 9 : Tests : Battlefield 1, Deus Ex: Mankind Divided 10 : Tests : Grand Theft Auto V, Hitman 11 : Tests : Shadow of Mordor, Project CARS 12 : Tests : Rise of the Tomb Raider et The Division 13 : Tests : station de travail 14 : Tests : calcul intensif HPC 15 : Consommation 16 : Overclocking et stabilité 17 : Températures problématiques 18 : Conclusion

Tests de Cache, IPC, AVX et chiffrement

Sur les Skylake-X, Intel a diminué la taille du cache de niveau 3 et est passé d’une structure inclusive à un cache non-inclusif. Ce changement a pu être opéré grâce à des algorithmes de mise en cache très efficaces qui minimisent les pertes ou les erreurs dans le cache de niveau 2. Chaque coeur Skylake-X ne dispose donc plus que 1,375 Mo de cache L3 qui conservent les données évincées du cache L2.

Image 1 : Test de Skylake-X : Intel Core i9-7900X, le CPU le plus puissant ?

Le cache L2, lui, a quadruplé de taille, passant de 256 ko à 1 Mo par coeur. Une plus grande quantité de mémoire à très basse latence devrait avoir un effet positif sur les performances.

Bande passante et latence du cache

Bien sûr, la latence et la bande passante du bus Mesh ont un impact sur le cache, par conséquent nous avons testé tout cela avec l’utilitaire Sandra de SiSoft.

On remarque que le cache L2 a une latence un peu plus élevée dans le test de lecture d’une page aléatoire, mais globalement le Core i9-7900X se montre plus performant que le Broadwell-E.

IPC, AVX, cryptographie

Nous n’avons eu qu’un temps limité avec le Core i9-7900X, nous devons donc baser notre analyse sur un panel restreint de benchmarks.

Pour les tests suivants, nous avons défini une fréquence fixe de 3 GHz pour tous les CPU. Il est important de souligner que lorsqu’Intel annonce 15 % de performance en plus pour les Skylake-X, le fondeur ne parle pas d’IPC, mais compare les performances globales (sur le test Spec*int_rate_base2006).

Dans Cinenbench, il n’y a aucune différence entre un Skylake-S (Core i7-7700K) et un Skylake-X. En revanche, le Core i7 7900K est entre 1,5 et 1,9 % plus rapide que le Core i7-6950X Broadwell-E.

Le Skylake-X emploie deux unités AVX FMA 256 bits par coeur, alors que les Ryzen divisent les opérations AVX 256 bits entre deux unités FMA par coeur. Le Core i9-7900X part donc avec un avantage conséquent qui se traduit logiquement dans le test y-cruncher (qui calcule les décimales de Pi via des instructions AVX).

Dans les tests de chiffrement SHA2-256, le Core i9-7900X est carrément deux fois plus rapide que son prédécesseur grâce aux optimisations AVX2.

Sur l’algorithme AES, les Ryzen prennent l’avantage sur les tests simple coeur, grâce à leur deux unités dédiées (par coeur). Mais les processeurs Intel reprennent la main une fois tous les coeurs activés.

Sommaire :

  1. Intro : caractéristiques et fréquences Turbo
  2. L'architecture Mesh
  3. Tests de Cache, IPC, AVX et chiffrement
  4. Le chipset X299 Basin Falls
  5. Machines et méthode de test
  6. Tests : latences du Mesh
  7. Tests : VRMark, 3DMark
  8. Tests : AotS: Escalation, Civilization VI
  9. Tests : Battlefield 1, Deus Ex: Mankind Divided
  10. Tests : Grand Theft Auto V, Hitman
  11. Tests : Shadow of Mordor, Project CARS
  12. Tests : Rise of the Tomb Raider et The Division
  13. Tests : station de travail
  14. Tests : calcul intensif HPC
  15. Consommation
  16. Overclocking et stabilité
  17. Températures problématiques
  18. Conclusion