Accueil » Test » Test : décapsulage et overclocking du 7700K sous eau et azote

Test : décapsulage et overclocking du 7700K sous eau et azote

1 : Présentation 2 : Décapsulage du CPU et résultats 3 : Overclocking sous eau 4 : Overclocking sous azote

Conclusion : statistiques sur plusieurs 7700K et 7600K

Le potentiel d’overclocking peut varier énormément d’un processeur à un autre. Afin de vous donner une idée un peu plus large de ce que vous pourrez rencontrer, nous avons testé plusieurs processeurs dans des conditions similaires et les résultats sont très éloignés les uns des autres.

Tous les tests sont effectués sur Cinebench r15, avant décapsulage. Il ne s’agit PAS de fréquence stables sur des tests lourd type AVX qui auront besoin d’environ 200 MHz de moins pour être stable.

Résultats sur une vingtaine de Core i7-7700K testés

  • Le pire 7700K que nous avons testé ne passait pas Cinebench R15 à 4,8 GHz pour 1,3 V.
  • Environ 25% ne passent pas 4,9 GHz à 1,3 V.
  • Moins de 50% passent 5 GHz à 1,3 V.
  • Environ 25% passent 5 GHz à 1,25 V ou moins.
  • Les meilleurs 7700K que nous avons testés passent Cinebench R15 à 5 GHz pour 1,23 V.

Image 1 : Test : décapsulage et overclocking du 7700K sous eau et azote

Voici donc la tendance que nous avons observée, mais il y a sans doute des processeurs qui sont hors catégorie… La patate ultime se cache peut être chez vous !

Nous avons entendu parler de 5 GHz à 1,16 V. Cela n’est pas impossible, mais n’ayant pas réalisé le test nous-mêmes, nous ne pouvons valider cette information. Un processeur décapsulé ou testé par 10°C ambiant aura besoin de moins de tension. Certaines cartes mère peuvent aussi être un peu moins gourmandes. Enfin, la valeur indiquée a-t-elle été mesurée par un appareil externe, mesure fiable, ou s’agit-il d’une valeur logicielle ?

Premiers tests avec trois Core i5-7600K

Nous n’avons pu tester que trois processeurs 7600K, il s’agit d’un nombre trop faible pour obtenir des statistiques fiables, malgré tout, cela donne une idée de la dispersion possible. Gardez en tête que la dispersion réelle sera forcement plus large que celle que nous avons observée avec seulement trois échantillons.

  • Le pire 7600K que nous avons testé ne passe pas Cinebench R15 à 4,9 GHz pour 1,28 V
  • Le meilleurs 7600K que nous avons testé ne passe pas Cinebench R15 à 5 GHz pour 1,2 V
  • Le troisième a besoin de 1,28 V pour 5 GHz.

Nous vous entendons déjà, « 1,2 V pour 5 GHz, la vache ça tabasse ». C’est pas faux, mais gardez à l’esprit que les 7600K n’ont pas d’Hyperthreading, ils chauffent donc moins et ont moins de chance d’avoir un transistor récalcitrant.

Bon pour l’overclocking

Nous avons pris beaucoup de plaisir à « jouer » avec ces Kaby Lake. Certes il n’y a pas vraiment de révolution, et les performances à fréquences identiques ne progressent pas… mais d’un point de vue overclocking, Kaby Lake a de quoi séduire sur tous les tableaux.

Image 2 : Test : décapsulage et overclocking du 7700K sous eau et azote

Les 5 GHz ne seront pas pour tout le monde, mais ils seront à portée de main sur certains 7700K coopératifs. Si vous n’avez pas été assez chanceux, l’apparition de l’offset négatif sur l’AVX vous donnera une seconde chance.

Quant à la question décapsulage,  le choix vous appartient et nous ne pouvons que vous guider. Si vous ne songer pas à augmenter la tension d’alimentation au delà de 1,25 – 1,3 V, l’opération présente peu d’intérêt. En revanche, si vous sollicitez votre processeur de façon intense avec des tensions d’alimentation élevées, le gain sera beaucoup plus intéressant.  

Image 3 : Test : décapsulage et overclocking du 7700K sous eau et azote

Si vous êtes du style overclockeur extrême, inutile d’essayer de résister… l’appel de Kaby Lake sera plus fort que vous. C’est parfois bon d’être faible !

Sommaire :

  1. Présentation
  2. Décapsulage du CPU et résultats
  3. Overclocking sous eau
  4. Overclocking sous azote
  5. Conclusion : statistiques sur plusieurs 7700K et 7600K