Accueil » Test » Test des Core i9-9900K, i7-9700K et i5-9600K : Intel attaque Ryzen !

Test des Core i9-9900K, i7-9700K et i5-9600K : Intel attaque Ryzen !

Un 9900K qui envoie du lourd, mais qui chauffe sévère…

1 : Intel Strikes Back 2 : Overclocking, architecture et config de test 3 : Bench : VRMark et 3DMark 4 : Bench : AotS: Escalation et Dawn of War III 5 : Bench : Civilization VI, CPU et GPU 6 : Bench : Far Cry 5 et GTA: V 7 : Bench : Hitman et Shadow Of War 8 : Bench : Project CARS 2 9 : Bench : bureautique 10 : Rendering, Encoding & Compression 11 : Bench : station de travail, rendu 12 : Bench : station de travail, calcul 13 : Consommation 14 : Températures

Perfs moyennes, perfs-prix et conclusion

Performances moyennes et rapport performances-prix

Conclusion

C’est presque habituel aujourd’hui, les lancements de produits, CPU ou GPU, ne sont pas vraiment suivis par une disponibilité réelle sur le marché. Au mieux, les produits sont disponibles, mais leur rareté font monter les prix, et il est devient très difficile pour nous de conclure en fonction des tarifs, surtout que nous écrivons avant le lancement officiel sur le marché…

Dans le cas du Core i9-9900K, mais aussi des Core i7-9700K et i5-9500K, nous pensons que la rareté va aussi corser les prix. Mais c’est aussi le cas des processeurs 8700K et précédents ! C’est donc surtout face à Ryzen, aujourd’hui disponibles à des prix raisonnables, que les nouveaux processeurs Intel vont devoir faire leurs preuves.

Image 11 : Test des Core i9-9900K, i7-9700K et i5-9600K : Intel attaque Ryzen !

Ça chauffe pour Intel

Le Core i9-9900K est une vraie chaudière, bien gourmand en énergie. Il faudra une système de refroidissement très poussé pour le discipliner en overclocking, et même sans overclocking, le refroidissement à air nous semble peu adapté. Avec le bon équipement, profiter de huit coeurs à 5 GHz peut-être un vrai plaisir, forcément, avec des performances de pointe dans tout type d’applications. Mais qui en aura réellement besoin au regard de la facture finale de la configuration, surtout que les deux coeurs de plus seront très peu remarquables exceptés dans de rares applications parfaitement multithreadées.

Dans les jeux, le Core i7-9700K s’en sort souvent très bien car certains jeux ne semblent décidément pas apprécier l’HyperThreading sur huit coeurs. Nous n’avons pas pu tester ce processeur plus en détail pour l’instant, mais ses premiers résultats sont intéressants. Attention toutefois, il faudra aussi un gros refroidissement pour en tirer parti. Quant au 9600K, il semble ne présenter un intérêt qu’en overclocking, afin d’atteindre plus facilement de hautes fréquence sans avoir à décapsuler le processeur.

Les limites du 14 nm

Une impression nous semble bien claire ici : ces processeurs à huit coeurs sont à la limite des capacités de la gravure en 14 nm d’Intel, même dans sa version améliorée 14 nm++. Il sera difficile de faire plus, et Intel est aujourd’hui condamné à régler ses problèmes de rendement avec le 10 nm pour progresser dans ses processeurs.

Difficile de conseiller ce processeur à quiconque, car il se trouve dans un no man’s land de l’offre, et va trouver des clients uniquement chez certains passionnés et overclockeurs acharnés. Nous examinerons les 9700K et 9600K plus précisément par la suite, afin de voir si leur capacité d’overclocking est plus facile à gérer (au niveau thermique), et si leur tarif se montre plus attrayant.

Sommaire :

  1. Intel Strikes Back
  2. Overclocking, architecture et config de test
  3. Bench : VRMark et 3DMark
  4. Bench : AotS: Escalation et Dawn of War III
  5. Bench : Civilization VI, CPU et GPU
  6. Bench : Far Cry 5 et GTA: V
  7. Bench : Hitman et Shadow Of War
  8. Bench : Project CARS 2
  9. Bench : bureautique
  10. Rendering, Encoding & Compression
  11. Bench : station de travail, rendu
  12. Bench : station de travail, calcul
  13. Consommation
  14. Températures
  15. Perfs moyennes, perfs-prix et conclusion