Accueil » Actualité » Test du portable Alienware m17 : le Core i9 mobile d’Intel montre ses faiblesses

Test du portable Alienware m17 : le Core i9 mobile d’Intel montre ses faiblesses

Payez moins cher pour avoir plus de performances.

Image 1 : Test du portable Alienware m17 : le Core i9 mobile d'Intel montre ses faiblesses

Pour notre test du portable gaming Alienware m17, Dell a choisi de nous fournir la version la plus haut de gamme de la bête, équipée d’une GeForce RTX 2080 Max-Q, et surtout d’un Core i9-8950HK, fleuron des CPU mobiles Intel. Le problème : ce processeur est souvent moins puissant qu’un Core i7-8750H, alors qu’il coûte 200 dollars de plus pour le fabricant (et donc encore plus pour l’acheteur). Le Core i9 serait-il une puce marketing ?

Des fréquences trop basses

Image 2 : Test du portable Alienware m17 : le Core i9 mobile d'Intel montre ses faiblesses

Pour offrir toutes ses performances, ce Core i9 devrait être placé dans un très gros portable gaming, capable de lui délivrer la puissance électrique nécessaire, mais aussi de le refroidir correctement. Dans un portable gaming très fin comme le m17 d’Alienware, le processeur est bridé par un cTDP trop faible, et par un système de refroidissement qui le pousse à réduire ses fréquences pour ne pas surchauffer.

Image 3 : Test du portable Alienware m17 : le Core i9 mobile d'Intel montre ses faiblesses

En résultent de grosses contre-performances dans certains jeux dépendants du CPU, comme Far Cry 5 ou The Division en Full HD, alors même que la GeForce RTX du m17 reste à l’aise. Seule manière de ne pas ressentir le bridage du CPU : augmenter la définition du jeu sur l’écran 4K du portable, mais en perdant toujours quelques images par seconde…

Lire : Test : Alienware m17, une RTX 2080 en liberté, un Core i9 qui étouffe