Accueil » Test » Test : du RGB Corsair et Asus dans notre PC de Noël à 100 LED

Test : du RGB Corsair et Asus dans notre PC de Noël à 100 LED

1 : La machine : composant et vidéo de démo

Nos tests et observations

Pour ce test, on se penchera surtout sur les solutions LED d’Asus et Corsair, qui ont permis la réalisation de ce PC de Noël. Évidemment, sur une machine à 4800 euros, chaque composant mériterait son propre test, mais chaque chose en son temps…

Boîtier ouvert et pression positive

Le Corsair Crystal 570X est une petite œuvre d’art. Sa particularité, c’est d’avoir toutes ses faces couvertes d’une plaque de verre trempé, même derrière la carte mère. Le montage de chaque plaque est assez facile (de simples vis), mais l’ensemble pèse lourd ! Et forcément, avec un tel boîtier, votre principal soucis sera de le garder sans trace de doigt. Vous deviendrez une vraie fée du logis !

Image 1 : Test : du RGB Corsair et Asus dans notre PC de Noël à 100 LEDImage 2 : Test : du RGB Corsair et Asus dans notre PC de Noël à 100 LED

Pas question de tout détailler, la structure du boîtier étant d’ailleurs assez classique. Le Crystal 570X intègre un système permettant de gérer l’éclairage RGB de six ventilateurs HD120 RGB. Les boutons de contrôle se trouvent au sommet du boîtier, à côté des ports USB, mais aussi sur un boîtier relais derrière la carte mère.

Image 3 : Test : du RGB Corsair et Asus dans notre PC de Noël à 100 LEDMais la principale question, c’est surtout la poussière que peut accumuler un tel boîtier. Car aucune face en verre trempé n’est hermétique. Le Crystal 570X est presque un boîtier ouvert. Dans cette logique, il est intéressant d’appliquer le principe de « pression positive » de SilverStone : placer tous les ventilateurs en aspiration derrière des filtres à poussière. L’air chaud est ainsi poussé à l’extérieur du boîtier par toutes les autres ouvertures disponibles, empêchant la poussière d’y entrer.

Et c’est possible, car ce boîtier est équipé de grands filtres à poussière aimantés au sommet et à l’avant du boîtier (sous l’alimentation aussi). Ils sont très faciles à enlever et nettoyer. On peut ainsi mettre cinq ventilos 120 et 140 mm en aspiration derrière ces filtres.

Test de conso !

Nous avons allumé toutes les LED et réglé les RGB couleur blanche (pour allumer toutes les sous-LED RGB). La consommation du PC était alors de 78 W au repos. Nous avons ensuite éteint toutes les LED (un débranchement physique fut nécessaire chez Corsair), et le PC ne consommait alors que 70 W. Toutes les LED de la machine consomment donc environ 8 W, et encore : nous n’avons pas pu éteindre les LED du boîtier, ni celles des barrettes de RAM !

Image 4 : Test : du RGB Corsair et Asus dans notre PC de Noël à 100 LED

Corsair Link

Image 5 : Test : du RGB Corsair et Asus dans notre PC de Noël à 100 LEDUne des bandes LED aimantées de Corsair..Corsair Link nous a permis de gérer trois les bandelettes RGB intégrées au PC, via l’ajout du réhobus Corsair Commander Mini, à acheter en option (à l’origine conçu pour les ventilateurs). Le contrôle logiciel de ces bandelettes est alors très simple, sachant que Corsair Link permet aussi et surtout de contrôler un maximum d’autres paramètres (vitesse de ventilation, températures, watercooling CPU, etc.). Rien à redire, hormis quelques légers bugs du logiciel Link (notamment dans l’affichage de la consommation de notre alimentation AX1500i, figé sur une valeur constante.

Le petit regret de Link, c’est de n’avoir pas pu contrôler les LED des barrettes de mémoire vive Dominator Platinum Special Edition, qui n’ont pas été prévue pour. Leur LED seront constamment activées. Corsair compte lancer prochainement des barrettes de mémoire RGB que l’on pourra contrôler par son logiciel Link, mais nous ne sommes pas censés le dire… Vous le verrez au CES de Las Vegas dans quelques jours !

Les six ventilateurs RGB sont contrôlés par trois boutons intégrés au boîtier Crystal 570X. On pourra régler entièrement les couleurs et leurs animations. Sans oublier que le petit boîtier est aussi relié à Corsair Link, pour gérer la vitesse de chaque ventilateur.

Image 6 : Test : du RGB Corsair et Asus dans notre PC de Noël à 100 LEDIl est possible de choisir l’image du bon boîtier dans l’interface.

Corsair Link est au point, et facile à utiliser, avec une interface au design agréable (il utilise l’interface USB pour fonctionner). Seul manque : impossible d’éteindre les LED !

Asus Aura

Image 7 : Test : du RGB Corsair et Asus dans notre PC de Noël à 100 LEDPC éteint, il est possible de laisser les LED Aura allumées et animées.La techno LED RGB d’Asus, nommée Aura, est simplissime à utiliser. Elle permet tout ce que Corsair Link propose, notamment plusieurs types d’animations possible. Chez Asus, on a pensé à pouvoir éteindre les LED, ce qui est toute de même assez utile ! Autre fonction plutôt sympathique qu’il n’y a pas chez Corsair : la possibilité de synchroniser les animations entre les différents composants équipés de LED RGB Aura. Ainsi, on pourra faire un cycle où les animations des différentes LED de la carte mère et de la carte graphique se succèdent correctement. On le voit bien à la fin de notre vidéo de démonstration.

Image 8 : Test : du RGB Corsair et Asus dans notre PC de Noël à 100 LED

Autre avantage d’Asus : proposer Aura sur une carte mère permet d’intégrer la technologie à son BIOS. Il est alors possible de contrôler les LED de la carte mère sans installer de logiciel, mais uniquement leurs animations, et sans possibilité de les synchroniser avec les LED des autres composants.

Image 9 : Test : du RGB Corsair et Asus dans notre PC de Noël à 100 LEDAsus Aura dans le BIOS.

Choisir son thème

Juste pour le plaisir, le thème tout blanc (utilisé pour notre test de consommation), est assorti aux câbles blancs de Corsair. L’ensemble est alors très joli. Mais ne tire plus du tout partie du côté RGB !

Image 10 : Test : du RGB Corsair et Asus dans notre PC de Noël à 100 LED

Autre détail, il est possible, chez Corsair et Asus, de faire automatiquement varier la couleur des LED RGB avec la température des composants, ce qui plaira certainement à ceux qui aiment littéralement « voir » leur PC chauffer quand ils le torturent en 4K !

Image 11 : Test : du RGB Corsair et Asus dans notre PC de Noël à 100 LED

Sommaire :

  1. La machine : composant et vidéo de démo
  2. Nos tests et observations