Accueil » Actualité » Test : GeForce GTX 1060 3 Go, la carte qui ne dit pas son nom

Test : GeForce GTX 1060 3 Go, la carte qui ne dit pas son nom

1 : Introduction : le GP106-300 2 : La carte en détail 3 : Test de performances en jeu 4 : DirectX 11 contre DirectX 12, face à la Radeon RX 470 6 : Température, bruit et verdict final

Tests de consommation électrique

Méthodologie et représentation graphique

Image 1 : Test : GeForce GTX 1060 3 Go, la carte qui ne dit pas son nomNous avons repris notre méthodologie de test déjà éprouvée pour mesurer la consommation des GeForce GTX 1070 et 1080, avec l’utilisation d’un filtre passe-bas matériel ainsi que d »un filtre variable logiciel, intégré à notre outil d’analyse, conçu pour corriger les anomalies causées par de très courts pics ou creux de consommation. Le résultat est une courbe plus lisse que les anciennes mesures qui permettra de mieux évaluer la consommation de la carte.

Notre équipement de test n’a, quant à lui, pas changé :

Consommation
MéthodologieMesure au slot PCIe
Mesure au niveau du câble de l’alimentation
Mesure à l’alimentation
Appareils de mesure
Oscilloscopes : 2 x Rohde & Schwarz HMO 3054, 500 MHz Digital multi-canal
Sondes : 4 x Rohde & Schwarz HZO50 (1 mA – 30 A, 100 kHz, DC)
4 x Rohde & Schwarz HZ355 (sondes 10:1, 500 MHz)
Multimètre : 1 x Rohde & Schwarz HMC 8012 Digital

Puissance et température

Observons tout d’abord la consommation de la carte et l’évolution de la température sous Doom. Un système de refroidissement sous-dimensionné se verrait de suite avec des températures élevées et une consommation fluctuante suivant les variations de fréquence du GPU.

Image 2 : Test : GeForce GTX 1060 3 Go, la carte qui ne dit pas son nom

Il est intéressant de noter que la consommation est stable, tout comme la température (après une période d’augmentation au début). Le système de refroidissement de notre modèle de test semble donc adapté, ce qui est une bonne nouvelle.

Consommation selon la charge

Nous avons ajouté une mesure de consommation moyenne dans différents jeux vidéo et à différentes définitions. La barre grise représente le pic maximal de consommation basé sur les mesures – pourtant lissées – de nos courbes de consommation. Fondamentalement, cette barre n’a pas d’incidence pratique, car la durée de ces pics est trop brève pour être importante.

La consommation est similaire à celle d’une GeForce GTX 1060 6 Go au repos et en lecture vidéo. Notons également que Metro Last Light est injouable avec les réglages retenus. En les diminuant afin d’obtenir un taux d’images par seconde raisonnable, on retombe à une consommation similaire à celle atteinte sous Doom (environ 102 à 103 watts).

Image 3 : Test : GeForce GTX 1060 3 Go, la carte qui ne dit pas son nom

Distribution de la charge

Le connecteur PCI-Express de la carte mère fournit moins de 30W au maximum, et même seulement 21 watts en jeu. Le reste est fourni par le connecteur d’alimentation PCI-Express 8-pins. On comprend mieux du coup sa présence, malgré une consommation totale largement inférieure à 150W.

Image 4 : Test : GeForce GTX 1060 3 Go, la carte qui ne dit pas son nom

Cliquez pour voir nos courbes détaillées de consommation sur le temps dans une meilleures définition :

Image 5 : Test : GeForce GTX 1060 3 Go, la carte qui ne dit pas son nom

Image 6 : Test : GeForce GTX 1060 3 Go, la carte qui ne dit pas son nom

Avec moins de 2,5 Ampères pour la carte mère, MSI ne prend pas de risque, le maximum normé du PCI-SIG étant de 5,5 A.

Image 7 : Test : GeForce GTX 1060 3 Go, la carte qui ne dit pas son nom

Image 8 : Test : GeForce GTX 1060 3 Go, la carte qui ne dit pas son nomImage 9 : Test : GeForce GTX 1060 3 Go, la carte qui ne dit pas son nom

Consommation face à d’autres cartes

Maintenant, nous pouvons examiner comment la GTX 1060 se comporte face à la concurrence. Nous utilisons le pic de consommation, comparable à nos précédentes mesures.

Image 10 : Test : GeForce GTX 1060 3 Go, la carte qui ne dit pas son nom

Image 11 : Test : GeForce GTX 1060 3 Go, la carte qui ne dit pas son nom

Image 12 : Test : GeForce GTX 1060 3 Go, la carte qui ne dit pas son nom

Si la consommation maximale atteint environ 120 watts, en pratique et en fonctionnement normal elle ne dépasse pas 100-115 watts, en dépit de l’overclocking.

Sommaire :

  1. Introduction : le GP106-300
  2. La carte en détail
  3. Test de performances en jeu
  4. DirectX 11 contre DirectX 12, face à la Radeon RX 470
  5. Tests de consommation électrique
  6. Température, bruit et verdict final