Accueil » Test » Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

1 : Intro, caractéristiques 2 : Méthode et systèmes de test 3 : La GeForce GTX 1070 Ti FE en détail 4 : La MSI GeForce GTX 1070 Ti Titanium en détail 5 : Ashes of the Singularity: Escalation (DirectX 12) 6 : Battlefield 1 (DirectX 12) 7 : Destiny 2 (DirectX 11) 8 : Doom (Vulkan) 9 : Metro: Last Light Redux (DirectX 11) 10 : Middle-earth: Shadow of War (DirectX 11) 11 : Rise of the Tomb Raider (DirectX 12) 12 : Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands (DirectX 11) 13 : Tom Clancy’s The Division (DirectX 12) 14 : Warhammer 40,000: Dawn of War III (DirectX 11) 15 : The Witcher 3 (DirectX 11) 17 : Températures et fréquences 18 : Overclocking 19 : Ventilation et bruit 20 : Conclusion

Consommation

Comme d’habitude sur les cartes Founders Edition, la Nvidia GeForce GTX 1070 Ti FE consomme exactement ce que le Power Target (la limite de puissance) autorise. La carte est donc aussi gourmande qu’une GeForce GTX 1080 FE. Un overclocking à l’aide de l’augmentation manuelle du Power Target à 120 % (ce qui équivaut à 216 W) ne fait pas vraiment sens, puisque cettte carte est avant tout limitée par les températures. On testera le potentiel d’overclocking sur la carte partenaire MSI.

Image 1 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

Par défaut, la GeForce GTX 1070 Ti Titanium de MSI se comporte de la même manière et dépasse à peine le Power Target de 180 W. Ce petit dépassement est à mettre sur le compte des deux ventilateurs et de l’étage d’alimentation plus généreux.

La carte MSI se démarque de la Founders Edition par la possibilité d’augmenter le Power Target à 133 %, ce qui permet un maximum théorique de 239 W et une consommation effective en OC de 233 W, avant que la tension ne devienne le facteur limitant.

Lorsque les ventilateurs sont au maximum, l’avantage obtenu au niveau des températures, y compris la réduction des fuites de courant, était compensé par l’augmentation de la consommation des ventilateurs. Quoi qu’on fasse, on ne pouvait pas dépasser les 233 W.

Image 2 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

Le pic de consommation de 290 W en overclocking (217 W en mode normal) n’est pas vraiment inquiétant, puisque la plupart des alimentations actuelles sont capables de les absorber à l’aide de condensateurs à faible impédance. C’est surtout une donnée à prendre en compte lorsqu’on possède une alimentation ancienne.

Nvidia (et ses partenaires) ont tellement réduit la consommation au niveau du slot de la carte mère au profit des connecteurs d’alimentation externes qu’il n’y a plus vraiment d’intérêt à vérifier que les normes sont bien respectées à ce niveau. Nous laissons donc ces mesures de côté.

Graphiques d’évolution de la consommation de la GeForce GTX 1070 Ti FE de Nvidia

Image 3 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIAImage 4 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

Image 5 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIAImage 6 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

Graphiques d’évolution de la consommation de la GeForce GTX 1070 Ti Titanium de MSI

Image 7 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIAImage 8 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

Image 9 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIAImage 10 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

Image 11 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIAImage 12 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

Sommaire :

  1. Intro, caractéristiques
  2. Méthode et systèmes de test
  3. La GeForce GTX 1070 Ti FE en détail
  4. La MSI GeForce GTX 1070 Ti Titanium en détail
  5. Ashes of the Singularity: Escalation (DirectX 12)
  6. Battlefield 1 (DirectX 12)
  7. Destiny 2 (DirectX 11)
  8. Doom (Vulkan)
  9. Metro: Last Light Redux (DirectX 11)
  10. Middle-earth: Shadow of War (DirectX 11)
  11. Rise of the Tomb Raider (DirectX 12)
  12. Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands (DirectX 11)
  13. Tom Clancy’s The Division (DirectX 12)
  14. Warhammer 40,000: Dawn of War III (DirectX 11)
  15. The Witcher 3 (DirectX 11)
  16. Consommation
  17. Températures et fréquences
  18. Overclocking
  19. Ventilation et bruit
  20. Conclusion