Accueil » Test » Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

1 : Intro, caractéristiques 2 : Méthode et systèmes de test 3 : La GeForce GTX 1070 Ti FE en détail 5 : Ashes of the Singularity: Escalation (DirectX 12) 6 : Battlefield 1 (DirectX 12) 7 : Destiny 2 (DirectX 11) 8 : Doom (Vulkan) 9 : Metro: Last Light Redux (DirectX 11) 10 : Middle-earth: Shadow of War (DirectX 11) 11 : Rise of the Tomb Raider (DirectX 12) 12 : Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands (DirectX 11) 13 : Tom Clancy’s The Division (DirectX 12) 14 : Warhammer 40,000: Dawn of War III (DirectX 11) 15 : The Witcher 3 (DirectX 11) 16 : Consommation 17 : Températures et fréquences 18 : Overclocking 19 : Ventilation et bruit 20 : Conclusion

La MSI GeForce GTX 1070 Ti Titanium en détail

Image 1 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIAPremière remarque : on retrouve ici le design classique de MSI, avec une carte bien plus large que la moyenne, et deux gros ventilateurs pour la surmonter. La gamme Titanium laisse tomber le rouge et le noir, avec un dissipateur encore plus armé contre la chaleur. Voyons si le système de refroidissement, qui a très bonne réputation en termes d’efficacité et de silence, affiche de performances aussi radieuses sur cette cartes.Image 2 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

Longueur
28,3 cm
Largeur
13,5 cm
Épaisseur
3,8 cm
0,5 cm (plaque arrière)
Poids
1080 grammes
Plaque arrière
Oui, sans participation au refroidissement
RefroidissementDeux ventilateurs 100 mm 14 pales à forte pression statique (semi passif)


Extérieur

La carte arbore un design identique à celui des Gaming X, seules les couleurs changent, avec quelques LED RGB en plus, contrôlables par un logiciel propriétaire de MSI.

Image 3 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIAImage 4 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

La plaque arrière offre uniquement une amélioration esthétique et ne participe pas au refroidissement de la carte.

Image 5 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

La bonne nouvelle, c’est que les ailettes du radiateurs sont tournées sur la longueur de la carte, ce qui permet à une partie de l’air chaud de sortir directement hors du boîtier. Il faudra toutefois assurer une bonne ventilation du boîtier du PC pour encaisser le reste de l’air chaud de la carte graphique.

Image 6 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

Image 7 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIAImage 8 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

Dissipateur

Aucun pad thermique sur la plaque arrière, qui ne participe pas à la dissipation des composants de la carte graphique.

Image 9 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

Une plaque frontale gère la RAM autour du GPU, l’étage d’alimentation est pris en charge par un dissipateur indépendant, les bobines et les condensateurs sont refroidis (en majorité) par le radiateur principal.

Image 10 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

Image 11 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

On retrouve une base de contact en cuivre plaquée au nickel pour le GPU, avec 5 caloducs de 6 mm de diamètre et un gros de 8 mm, en matériaux composites plaqués au nickel.

Image 12 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

PCB et alimentation

Il y a huit rails de conversion pour le GPU et deux pour la mémoire vive. En réalité, il s’agit de quatre phases doublées pour le GPU (et deux réelles pour la RAM). On a ici une seule rangée de convertisseurs, et les deux phases de la mémoire sont donc éloignées des modules de RAM. Le défaut des points chauds de la GTX 1080 Gaming X de MSI appartient donc au passé.

Image 13 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

Image 14 : Test : GeForce GTX 1070 Ti, la Vega 56 killer de NVIDIA

Sommaire :

  1. Intro, caractéristiques
  2. Méthode et systèmes de test
  3. La GeForce GTX 1070 Ti FE en détail
  4. La MSI GeForce GTX 1070 Ti Titanium en détail
  5. Ashes of the Singularity: Escalation (DirectX 12)
  6. Battlefield 1 (DirectX 12)
  7. Destiny 2 (DirectX 11)
  8. Doom (Vulkan)
  9. Metro: Last Light Redux (DirectX 11)
  10. Middle-earth: Shadow of War (DirectX 11)
  11. Rise of the Tomb Raider (DirectX 12)
  12. Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands (DirectX 11)
  13. Tom Clancy’s The Division (DirectX 12)
  14. Warhammer 40,000: Dawn of War III (DirectX 11)
  15. The Witcher 3 (DirectX 11)
  16. Consommation
  17. Températures et fréquences
  18. Overclocking
  19. Ventilation et bruit
  20. Conclusion