Accueil » Actualité » Test : Gigabyte Vega 56 Gaming OC, un modèle de discrétion

Test : Gigabyte Vega 56 Gaming OC, un modèle de discrétion

1 : Disponibilité et caractéristiques 2 : La carte en détail 3 : PCB et alimentation électrique 5 : Consommation 6 : Températures, fréquences et OC 7 : Système de refroidissement et nuisances sonores 8 : Conclusion

Performances en jeu

À la vue des résultats qui suivent, on a parfois l’impression que les ingénieurs Nvidia avaient entre les mains un exemplaire de préproduction de la RX Vega 56 avant de lancer la GeForce GTX 1070 Ti, ou tout du moins les fuites d’un informateur. Certes, il aurait été difficile de rendre la carte encore plus performante sans complètement cannibaliser les parts de marché de la GeForce 1080, mais la différence avec une RX Vega 56 partenaire se joue dans un mouchoir de poche.

Résultats en quadHD (2560 x 1440 pixels)

Nous commençons directement en QHD, puisque cette carte est destinée aux écrans à la résolution relativement élevée. C’est tout du moins la cible visée par AMD avec la Vega 56. Par rapport à la carte de référence, le gain en fréquence atteint 9 à 11 %, ce qui se traduit par une augmentation de 6 à 8 % du nombre de FPS. Le gain est donc significatif et pourrait être encore amélioré, si on augmentait la fréquence de la mémoire. Mais nous expliquerons tout à l’heure pourquoi nous avons renoncé à une telle manipulation.

Résultats en 4K (3840 x 2160 pixels)

En 4K, l’impression d’ensemble reste la même, bien que les cartes Vega soient un peu plus pénalisées dans certains jeux. Mais il s’agit d’une baisse de régime partagée par l’ensemble des cartes Vega, partenaires ou de référence, ce qui adoucit quelque peu la peine. Pas de quoi aller se cacher non plus : les Vega ne sont pas destinées par nature au jeu en 4K, et dans un nombre non négligeable de jeux, il a fallu réduire la qualité du rendu pour obtenir une fréquence de rafraichissement agréable à l’œil. 

En résumé

En jeu, la Gigabyte RX Vega 56 Gaming OC s’en sort pas mal du tout. Souvent un peu plus rapide que la GeForce GTX 1070 Ti, parfois au coude à coude, parfois derrière. La RX Vega 56 overclockée se rapproche en tout cas sérieusement de la GeForce GTX 1080, plus qu’on aurait pensé. La différence décisive ? Elle est simple : NVIDIA est en mesure d’inonder le marché de cartes diverses et variées, tandis que du côté d’AMD, il faut rivaliser d’ingéniosité pour se procurer un précieux exemplaire. 

Sommaire :

  1. Disponibilité et caractéristiques
  2. La carte en détail
  3. PCB et alimentation électrique
  4. Performances en jeu
  5. Consommation
  6. Températures, fréquences et OC
  7. Système de refroidissement et nuisances sonores
  8. Conclusion