Accueil » Test » Test : GeForce GTX 1650, le petit Turing galère face à la Radeon RX 570

Test : GeForce GTX 1650, le petit Turing galère face à la Radeon RX 570

Turing casse-t-il les codes de l’entrée de gamme ?

1 : Turing attaque l'entrée de gamme 2 : La MSI GTX 1650 Gaming X en détail 3 : Démontage : PCB et dissipateur 4 : Performances en Full HD 6 : Fréquences, température et overclocking 7 : Ventilation et bruit 8 : Perfs moyennes, rapports perfs/prix et perfs/conso 9 : Conclusion

Consommation

Image 1 : Test : GeForce GTX 1650, le petit Turing galère face à la Radeon RX 570

Cette GTX 1650 Gaming X consomme un peu plus qu’on pourrait espérer au repos, avec 12,8 W, et surtout 4 W constamment consommés sur la ligne 3,3 V. La limite de consommation augmentée par MSI pousse la carte à 85 W en torture. En jeu, elle est à 78,5 W, et 87 W une fois overclockée. Les 100 W maximum sont bien respectés en torture avec overclocking.

Image 2 : Test : GeForce GTX 1650, le petit Turing galère face à la Radeon RX 570

Les pics de consommation sont fait au Power Limit maximal. Il s’agit donc de la pire des situations. Quant à la tension, elle reste très stable en jeu, passant de 1,05 V à 1,031 V (et forcément moins en torture).

Image 3 : Test : GeForce GTX 1650, le petit Turing galère face à la Radeon RX 570

Sur le slot PCIe de la carte mère, la carte consomme très peu et ne posera aucun danger, étant largement en dessous des limites imposées par les normes PCI-SIG.

Image 4 : Test : GeForce GTX 1650, le petit Turing galère face à la Radeon RX 570

Zoom conso en jeu

Zoom conso en torture

Sommaire :

  1. Turing attaque l'entrée de gamme
  2. La MSI GTX 1650 Gaming X en détail
  3. Démontage : PCB et dissipateur
  4. Performances en Full HD
  5. Consommation
  6. Fréquences, température et overclocking
  7. Ventilation et bruit
  8. Perfs moyennes, rapports perfs/prix et perfs/conso
  9. Conclusion