Accueil » Dossier » Test Ivy Bridge Intel Core i7-3770K : un bon cru ? » Page 19

Test Ivy Bridge Intel Core i7-3770K : un bon cru ?

1 : Introduction 2 : Le core Ivy Bridge en détail 3 : HD Graphics 4000 : Tick, Tock, Tick+ 4 : HD Graphics 4000 : 3DMark 11 et Batman 5 : HD Graphics 4000 : Skyrim et WoW 6 : HD Graphics 4000 : support natif du GPGPU 7 : Quick Sync : l’arme secrète encore améliorée 8 : Compatibilité avec les cartes-mères existantes 9 : Overclocking : des résultats mitigés 10 : Overclocking de la mémoire 11 : Configuration de test et benchmarks 12 : PCMark 7 13 : 3DMark 11 14 : Sandra 2012 SP3 15 : Adobe CS 5.5 16 : Création de contenu 17 : Bureautique 18 : Compression de fichiers 20 : Batman: Arkham City 21 : The Elder Scrolls V: Skyrim 22 : World Of Warcraft: Cataclysm 23 : Consommation et efficacité énergétique 24 : Core i7-3770K / Core i5-2550K : que choisir ? 25 : Conclusion

Encodage audio/vidéo

Lame

Image 1 : Test Ivy Bridge Intel Core i7-3770K : un bon cru ?

Lame étant un logiciel purement monothreadé, les performances des processeurs dépend avant tout du nombre d’instructions par cycle et de la fréquence.

Sans grande surprise, c’est donc l’Ivy Bridge qui termine en tête, devant sa courte victoire au Turbo Boost ; le Core i7-3960X et le Core i7-2700K affichant la même fréquence, ils finissent à égalité ; et sans overclocking, le Core i7-3930K ne parvient pas à faire aussi bien que le Core i5-2550K (six cores ne servent à rien lorsqu’un logiciel n’en utilise qu’un seul).

iTunes

Image 2 : Test Ivy Bridge Intel Core i7-3770K : un bon cru ?

La situation est très similaire sous iTunes.Certains des Sandy Bridge jouent à saute-mouton et échangent leurs places, mais ils sont tous très proches les uns des autres.Le Core i7-3770K, de son côté, termine une fois de plus en première position.

MainConcept

Image 3 : Test Ivy Bridge Intel Core i7-3770K : un bon cru ?

On peut résumer les performances des Ivy Bridge en deux phrases : dans les applications légèrement multithreadées faisant la part belle à une architecture efficace, ils sont plus rapides que leurs concurrents à fréquence égale ; dans les applications fortement parallélisées, un processeur Sandy Bridge-E est préférable, pour autant qu’il dispose de plus de cores.

Vous aurez sans doute remarqué l’absence du Core i7-3820.En fait, nous ne voyons pas l’intérêt de ce modèle, et nous ne le verrions même pas si l’Ivy Bridge n’existait pas : si vous voulez vraiment dépenser de l’argent dans un Sandy Bridge-E, optez pour un modèle comptant au moins six cores.Sinon, préférez un Sandy Bridge, une carte-mère Z68 et un kit mémoire double canal.

MainConcept illustre notre propos à merveille : à fréquence de référence, on constate une progression pour ainsi dire linéaire entre le 3960X, le 3930K, le 3770K et le 2700K.L’écart se creuse quand on passe au 2550K et aux AMD.

HandBrake

Image 4 : Test Ivy Bridge Intel Core i7-3770K : un bon cru ?

Cette conclusion vaut également pour HandBrake (une interface pour l’encodeur x264).Les hexacores d’Intel font la fête ; si votre budget est plus serré, les modèles quad-core avec Hyper-Threading feront toutefois parfaitement l’affaire.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Le core Ivy Bridge en détail
  3. HD Graphics 4000 : Tick, Tock, Tick+
  4. HD Graphics 4000 : 3DMark 11 et Batman
  5. HD Graphics 4000 : Skyrim et WoW
  6. HD Graphics 4000 : support natif du GPGPU
  7. Quick Sync : l’arme secrète encore améliorée
  8. Compatibilité avec les cartes-mères existantes
  9. Overclocking : des résultats mitigés
  10. Overclocking de la mémoire
  11. Configuration de test et benchmarks
  12. PCMark 7
  13. 3DMark 11
  14. Sandra 2012 SP3
  15. Adobe CS 5.5
  16. Création de contenu
  17. Bureautique
  18. Compression de fichiers
  19. Encodage audio/vidéo
  20. Batman: Arkham City
  21. The Elder Scrolls V: Skyrim
  22. World Of Warcraft: Cataclysm
  23. Consommation et efficacité énergétique
  24. Core i7-3770K / Core i5-2550K : que choisir ?
  25. Conclusion