Accueil » Dossier » Test Ivy Bridge Intel Core i7-3770K : un bon cru ? » Page 6

Test Ivy Bridge Intel Core i7-3770K : un bon cru ?

1 : Introduction 2 : Le core Ivy Bridge en détail 3 : HD Graphics 4000 : Tick, Tock, Tick+ 4 : HD Graphics 4000 : 3DMark 11 et Batman 5 : HD Graphics 4000 : Skyrim et WoW 7 : Quick Sync : l’arme secrète encore améliorée 8 : Compatibilité avec les cartes-mères existantes 9 : Overclocking : des résultats mitigés 10 : Overclocking de la mémoire 11 : Configuration de test et benchmarks 12 : PCMark 7 13 : 3DMark 11 14 : Sandra 2012 SP3 15 : Adobe CS 5.5 16 : Création de contenu 17 : Bureautique 18 : Compression de fichiers 19 : Encodage audio/vidéo 20 : Batman: Arkham City 21 : The Elder Scrolls V: Skyrim 22 : World Of Warcraft: Cataclysm 23 : Consommation et efficacité énergétique 24 : Core i7-3770K / Core i5-2550K : que choisir ? 25 : Conclusion

HD Graphics 4000 : support natif du GPGPU

L’Ivy Bridge contient tout le matériel nécessaire pour prendre en charge de manière native OpenCL et DirectCompute 5.0, c’est-à-dire le calcul généraliste exécuté via le moteur graphique (GPGPU).

Mais à bien y réfléchir, Intel n’avait-il pas déjà publié un pilote activant le GPGPU sur les processeur Sandy Bridge ? Effectivement, mais les moteurs HD Graphics 2000 et 3000 ne gèrent pas nativement les deux API : celles-ci sont émulées et exécutées sur la partie CPU, raison pour laquelle la charge processeur grimpe à 100 % dans les charges de travail de ce type.

L’Intel HD Graphics 4000, à l’inverse, gère le calcul en virgule flottante sur 32 et 64 bits (FP32 et FP64) via DirectCompute et sur 32 bits uniquement via OpenCL. Le consortium Khronos n’a pas encore accordé à Intel la certification relative à l’extension ARB_gpu_shader_fp64, raison pour laquelle celle-ci n’est pas activée.

Sandra OpenCL

Image 1 : Test Ivy Bridge Intel Core i7-3770K : un bon cru ?

On remarque immédiatement que les calculs en FP32 s’effectuent nettement plus vite que le HD Graphics 4000 que sur les cores CPU du Sandy Bridge. Sandra doit par contre émuler les calculs en FP64 via FP32, ce qui signifie que les performances en double précision apparaissent comme nettement plus faibles.

Il sera intéressant de comparer les performances de l’Intel HD Graphics 4000 aux cartes graphiques de Nvidia, car l’architecture Kepler de ce dernier limite artificiellement les performances en FP64 à 1/24e de celles en simple précision (FP32).

Luxmark

Image 2 : Test Ivy Bridge Intel Core i7-3770K : un bon cru ?

Une fois encore, le HD Graphics 3000 ne gère pas nativement l’OpenCL, raison pour laquelle il n’apparaît pas sur le graphique ci-dessus. On constate toutefois que les processeurs quad-core d’Intel l’émulent tout à fait correctement (mais au prix d’une occupation de 100 % et d’une consommation plus élevée).

La carte graphique Radeon HD 6570 termine en troisième position, derrière les cores CPU des Ivy et Sandy Bridge ; le HD Graphics 4000 ferme la marche, mais au lieu de faire grimper la charge processeur à 100 %, celle-ci tombe à 0 % et la consommation diminue de 50 watts… En termes d’efficacité énergétique, ce résultat est impressionnant.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Le core Ivy Bridge en détail
  3. HD Graphics 4000 : Tick, Tock, Tick+
  4. HD Graphics 4000 : 3DMark 11 et Batman
  5. HD Graphics 4000 : Skyrim et WoW
  6. HD Graphics 4000 : support natif du GPGPU
  7. Quick Sync : l’arme secrète encore améliorée
  8. Compatibilité avec les cartes-mères existantes
  9. Overclocking : des résultats mitigés
  10. Overclocking de la mémoire
  11. Configuration de test et benchmarks
  12. PCMark 7
  13. 3DMark 11
  14. Sandra 2012 SP3
  15. Adobe CS 5.5
  16. Création de contenu
  17. Bureautique
  18. Compression de fichiers
  19. Encodage audio/vidéo
  20. Batman: Arkham City
  21. The Elder Scrolls V: Skyrim
  22. World Of Warcraft: Cataclysm
  23. Consommation et efficacité énergétique
  24. Core i7-3770K / Core i5-2550K : que choisir ?
  25. Conclusion