Accueil » Actualité » Test : Karma 2017, turbulences pour le drone de GoPro

Test : Karma 2017, turbulences pour le drone de GoPro

Nos collègues de Tom’s Guide publient le test du Karma 2017. Le drone de GoPro a un sérieux problème de dimensions, poids, et autonomies. Ses fonctionnalités sont aussi limitées, tout comme les GoPro que l’on peut mettre dessus.

Image 1 : Test : Karma 2017, turbulences pour le drone de GoPro

L’écosystème GoPro est bien pensé : le drone Karma filme depuis les airs, la perche Grip capte des images au sol, les deux partagent une caméra GoPro Hero. Une combinaison parfaite pour revenir de vacances avec de superbes vidéos. L’outil logiciel Quik monte les séquences pour obtenir des vidéos punchy, agrémentées de musiques et partagées sur le web. Serait-il donc parfait ? Pas vraiment. Le poids et la taille du Karma constituent un handicap pour le prendre avec soi en balade. Il est facile à piloter, privilégie la simplicité d’emploi pour être utilisable par tout le monde, même et surtout ceux qui n’ont jamais pris piloté quoi que ce soit. Pourtant il lui manque de nombreuses fonctionnalités proposées par la concurrence, devenues indispensables. Ainsi l’absence de suivi automatique « Follow me », de détection des obstacles, et de capteurs pour faciliter le pilotage est vraiment regrettable.