Accueil » Test » Test Kindle Fire HD : la meilleure tablette d’Amazon

Test Kindle Fire HD : la meilleure tablette d’Amazon

1 : Introduction 2 : Kindle UI : une formule éprouvée 3 : Streaming vidéo & sortie HDMI 4 : Performances CPU et GPU 6 : Quelles performances pour l’écran ? 7 : Autonomie et temps de charge 8 : Performances Wi-Fi : meilleures à longue distance ? 9 : Conclusion 10 : Annexe : débug USB, captures d’écran et root

Performances stockage : Amazon corrige un gros défaut

Image 1 : Test Kindle Fire HD : la meilleure tablette d'Amazon

On voudrait se passer de câbles autant que possible, mais la connexion filaire d’une tablette à un PC/Mac est sensé être le moyen le plus rapide et le plus simple pour récupérer des contenus. Ce n’était pas le cas avec le Kindle Fire première génération, qui proposait des débits exécrables : plus de 17 minutes pour transférer un film de 2,8 Go. C’en est au point que l’on est pratiquement au niveau des débits USB 1.1.

Transfert USB
Film MP4 encodé en H.264, 2,8 Go
Débit moyen
Durée
Amazon Kindle Fire, 1ère gen.
(Transfert niveau OS)
2,76 Mo/s
17 min 14,615 s
Amazon Kindle Fire, 2ème gen.
(Transfert niveau OS)
7,58 Mo/s
6 min 17,324 s
Amazon Kindle Fire HD
(Transfert niveau OS)
11,13 Mo/s
4 min 17,435 s
Apple iPad 2
(iTunes)
19,19 Mo/s
2 min 29,090 s
Google Nexus 7
(Transfert niveau OS)
10,07 Mo/s
4 min 44,235 s

Fort heureusement, Amazon a rectifié le tir : à fichier de taille égale, le Kindle Fire deuxième génération ne demande qu’un peu plus de 6 minutes pour effectuer le transfert, soit un délai à peu près divisé par trois. Le Kindle Fire HD est le plus rapide parmi les tablettes Android 7 pouces avec 11,3 Mo/s, mais on voit aussi que l’iPad 2 survole les débats : son débit moyen est presque doublé par rapport au Kindle Fire HD.


Amazon Kindle Fire (1ère & 2ème Gen)
Amazon Kindle Fire HD
Apple iPad 2
Puces NAND
Samsung
KLM8G2FEJA
Samsung
KLMAC2GE4A
Toshiba
TH58NVG7D2FLA89
Bus NAND
eMMC v4.41
eMMC v4.45
Toggle 1.0
Débit bus NAND
104 Mo/s
200 Mo/s
133 Mo/s

Pourquoi de tels écart entre les deux générations de Kindle Fire et quel est le secret de l’iPad 2 ?

Image 2 : Test Kindle Fire HD : la meilleure tablette d'Amazon

Presque toutes les tablettes Android passées entre nos mains s’appuient sur de la NAND eMMC, là où Apple recourt à la même NAND MLC que celle qui équipe nos SSD préférés. De plus, le SoC d’Apple intègre une gestion des blocs ainsi que l’ECC (code correcteur).

En comparaison, les produits en MMC effectuent les mêmes opérations au niveau de la NAND de manière à affranchir l’OS de ces commandes. Il en résulte que la NAND eMMC est aveugle à la plupart des fonctions de l’OS, d’où une latence de traitement significative.

Image 3 : Test Kindle Fire HD : la meilleure tablette d'Amazon

Image 4 : Test Kindle Fire HD : la meilleure tablette d'Amazon

Par ailleurs, Amazon a opté pour un pilote USB Mass Storage Class (MSC) générique sur le Kindle première génération. Ce choix est celui de la compatibilité au détriment des performances : la tablette apparait comme disque amovible sous Windows 7 et Mac OS X.

Image 5 : Test Kindle Fire HD : la meilleure tablette d'Amazon

Comme la plupart des autres tablettes Android, le Kindle Fire 2ème génération et le Kindle Fire HD s’appuient sur le MTP (Media Transfer Protocol) de Microsoft, ce qui se traduit par un gain de performances non négligeable. Les nouvelles tablettes d’Amazon apparaissent comme des périphériques média plug-and-play sous Windows 7, mais elles auront besoin d’Android File Transfer pour être reconnues sous Mac OS X.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Kindle UI : une formule éprouvée
  3. Streaming vidéo & sortie HDMI
  4. Performances CPU et GPU
  5. Performances stockage : Amazon corrige un gros défaut
  6. Quelles performances pour l’écran ?
  7. Autonomie et temps de charge
  8. Performances Wi-Fi : meilleures à longue distance ?
  9. Conclusion
  10. Annexe : débug USB, captures d’écran et root