Accueil » Test » Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme » Page 10

Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

1 : Une Titan X pour tous 2 : Analyse physique de la carte 3 : Méthode de test 4 : Performances : Ashes of the Singularity et Battlefield 1 5 : Performances : Doom et Civilization VI 6 : Performances : GTA V et Hitman 7 : Performances : Metro: Last Light et Rise of the Tomb Raider 8 : Performances : Ghost Recon Wildlands 9 : Performances : The Division et The Witcher 3 11 : Températures et bruit 12 : Conclusion

Fréquences et consommation

Consommation

La consommation au repos s’élève à environ 13 W, en ligne avec ce qu’on pouvait attendre. Ce qui nous a par contre surpris, c’est l’écart de consommation quand la carte est chaude : la carte chaude consomme environ 30 W de moins ! Cela signifie que le système Boost est avant tout limité par la température et doit réduire la consommation pour éviter la surchauffe.

Image 1 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

Pour étayer nos affirmations, nous avons enregistré l’évolution de la fréquence et de la température GPU dans la phase d’échauffement de la carte. Voilà ce que cela donne :

Image 2 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

On observe la même baisse de fréquence en stress-test, même si moins prononcée en raison d’une charge supérieure :

Image 3 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

Est-ce que la Titan X (Pascal) se comportait de la même manière ? Notre banque de données nous donne des éléments de réponse : si la fréquence de la GeForce GTX 1080 Ti est un poil supérieure une fois les cartes chaudes, la Titan X (Pascal) chauffe moins rapidement, ce qui lui permet dans un premier temps de maintenir une fréquence légèrement supérieure.

Image 4 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

On constate aussi que la Titan X (Pascal) a une fréquence beaucoup plus régulière, tandis que le système Boost de la GeForce GTX 1080 Ti montre quelques à-coups. Pour compléter ces observations, nous montrons ci-dessous les graphiques d’évolution de la consommation de la carte en jeu, selon que la carte démarre à froid ou lorsqu’elle est déjà chaude.

Image 5 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gammeImage 6 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

Toujours en jeu, le graphique de l’évolution de l’intensité du courant aux entrées d’alimentation montre une baisse similaire une fois la carte chaude :

Image 7 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gammeImage 8 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

Nous avons répété ces mesures en stress-test. Comme les résultats carte froide ou chaude sont analogues, nous présentons seulement le second cas de figure. Ces résultats identiques sont dus à la limite de consommation fixée à 250 W, qui est dans les deux cas le facteur limitant, ce qui illustre le soin apporté par Nvidia à ce que la carte qui ne dépasse jamais cette valeur.

Image 9 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gammeImage 10 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

Respect des normes

Depuis la sortie de la Radeon RX 480, nous accordons une place particulière au respect des standards en vigueur et vérifions chaque carte qui passe entre nos mains. Même chose pour la GeForce GTX 1080 Ti FE, dont le comportement est exemplaire puisqu’elle reste toujours bien en dessous de la limite PCI SIG préconisée pour l’alimentation 12 V de la carte mère. Nous ne montrons pas les résultats sur l’alimentation 3,3 V de la carte mère puisque la carte ne l’utilise pas.

Image 11 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

Avec 4,4 A au maximum, la carte tire bien moins de courant que la limite préconisée de 5,5 A. Pas d’inquiétude de ce côté-là.

Sommaire :

  1. Une Titan X pour tous
  2. Analyse physique de la carte
  3. Méthode de test
  4. Performances : Ashes of the Singularity et Battlefield 1
  5. Performances : Doom et Civilization VI
  6. Performances : GTA V et Hitman
  7. Performances : Metro: Last Light et Rise of the Tomb Raider
  8. Performances : Ghost Recon Wildlands
  9. Performances : The Division et The Witcher 3
  10. Fréquences et consommation
  11. Températures et bruit
  12. Conclusion