Accueil » Test » Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme » Page 11

Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

1 : Une Titan X pour tous 2 : Analyse physique de la carte 3 : Méthode de test 4 : Performances : Ashes of the Singularity et Battlefield 1 5 : Performances : Doom et Civilization VI 6 : Performances : GTA V et Hitman 7 : Performances : Metro: Last Light et Rise of the Tomb Raider 8 : Performances : Ghost Recon Wildlands 9 : Performances : The Division et The Witcher 3 10 : Fréquences et consommation 12 : Conclusion

Températures et bruit

Températures en charge

Comparons tout d’abord les courbes d’évolution des températures. L’avantage d’un système DHE (Direct Heat Exhaust pour Évacuation Directe de la Chaleur), c’est que la température en fin de test reste identique, quel que soit le cas de figure. On observe même un échauffement moins rapide dans le cas « boîtier fermé en jeu » en raison du courant d’air frais dans le boîtier. Sinon, les courbes se superposent. La carte sera donc aussi à l’aise dans un petit boîtier.

Image 1 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

Comme nous l’avons vu à la page précédente grâce aux mesures de consommation et de l’évolution de la fréquence en fonction de la température, la dissipation thermique sur cette carte est un des facteurs limitants, tout comme sur la Titan X (Pascal). Pour compléter ces mesures, nous allons montrer à l’aide de notre caméra infrarouge haute définition comment les températures sont réparties sur le PCB. En effet, il n’y a pas que la température GPU qui compte, celles des autres composants qui ont tendance à chauffer sont aussi cruciales.

Échauffement de la carte en images et vidéo

Nous avons enregistré l’échauffement de la carte en jeu et en stress-test boîtier fermé et ouvert, ce qui fait en tout quatre vidéos, que nous avons condensées en une seule. Comme ce processus d’échauffement est relativement lent, nous avons accéléré la vidéo dix fois, ce qui permet de raccourcir considérablement la durée de visionnage. Sur chaque vidéo, nous ne mesurons en temps réel que la température au niveau du GPU.

1080 Ti Burn

Pour les pressés ou ceux pour qui tout va trop vite, on récapitule les résultats en images. Celles-ci sont prises à la fin du test et complètent les vidéos puisqu’elles indiquent aussi les températures relevées au niveau des convertisseurs de tension et de la mémoire.

Au repos

Au repos ou dans des tâches légères (surf, vidéo), le ventilateur tourne à environ 1000 tpm (et parfois moins) tout en assurant une température GPU agréablement fraîche par rapport à d’autres cartes GTX.

Image 2 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

En jeu

En jeu, après échauffement, nos mesures confirment une nouvelle fois que la carte fait (presque) aussi bien boîtier fermé que sur la table de benchmark :

Image 3 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gammeImage 4 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

Torture

Passons au test le plus exigeant. Même constat : les températures sont dans les deux cas presque identiques, la mémoire ne prend qu’un tout petit degré à 91°C. Si cela peut paraître beaucoup, n’oublions pas que la mémoire G5X de Micron est spécifiée pour supporter des températures allant jusque 95°C et que Furmark stresse bien plus les composants que n’importe quel jeu.

Image 5 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gammeImage 6 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

On peut donc dire que le système de refroidissement effectue sa tâche avec bravoure, mais pas forcément dans la plus grande discrétion, comme nous allons maintenant le voir.

Nuisances sonores

Le bruit émis par la carte une fois chaude est nettement perceptible. On est donc loin d’une carte silencieuse et chacun devra juger si les nuisances sonores sont acceptables ou non. Observons pour commencer l’évolution de la vitesse de rotation des ventilateurs en réaction à l’augmentation des températures en jeu :

Image 7 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

En stress-test boîtier fermé, après une phase d’échauffement semblable, le ventilateur finit par tourner nettement plus vite que sur la table de benchmark pour maintenir la température à la limite prescrite.

Image 8 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

Si on superpose les courbes obtenues sur la Titan X (Pascal) à celles de la GeForce GTX 1080 Ti FE, on constate qu’elles sont pratiquement identiques que ce soit au niveau des températures ou des tours par minute du ventilateur.

Image 9 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

Si Nvidia a vraiment changé quelque chose au ventirad, c’est peut-être au niveau des lamelles de dissipation au-dessus de la chambre à vapeur, car le spectre sonore diffère légèrement de celui de la Titan X (Pascal), même si à l’oreille, on n’entend aucune différence. Le niveau de nuisances sonores est à peu près identique et n’est que marginalement plus élevé une fois la carte chaude, malgré une vitesse de rotation des ventilateurs inférieure.  La fréquence est par contre supérieure et ces petites variations sont sûrement dues aux variations dans la production d’un exemplaire à l’autre.

Image 10 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

En stress-test, le ventilateur turbine pour respecter coûte que coûte la limite de température fixée malgré le surcroit de charge. La carte est donc logiquement plus bruyante.

Image 11 : Test : la GeForce GTX 1080 Ti cartonne le haut de gamme

À ce point de l’article, nous n’avons donc pas pu constater de changement significatif par rapport à la Titan X (Pascal). Certains trouveront cela dommage, d’autres se réjouiront, c’est selon.

Sommaire :

  1. Une Titan X pour tous
  2. Analyse physique de la carte
  3. Méthode de test
  4. Performances : Ashes of the Singularity et Battlefield 1
  5. Performances : Doom et Civilization VI
  6. Performances : GTA V et Hitman
  7. Performances : Metro: Last Light et Rise of the Tomb Raider
  8. Performances : Ghost Recon Wildlands
  9. Performances : The Division et The Witcher 3
  10. Fréquences et consommation
  11. Températures et bruit
  12. Conclusion