Accueil » Test » Test : la Gigabyte GTX 1070 Ti G1 Gaming et son astucieux PCB » Page 5

Test : la Gigabyte GTX 1070 Ti G1 Gaming et son astucieux PCB

1 : Introduction et présentation 2 : PCB et alimentation 3 : Performance en jeu en QHD (2560 x 1440 pixels) 4 : Consommation 6 : Système de refroidissement et nuisances sonores 7 : Résumé et verdict

Températures, overclocking et images infrarouges

Overclocking

Les limites de cette carte sont identiques à la concurrence au Power Target similaire. Avec un Power Target relevé à 122 %, la carte consommait un peu moins de 215 W et était à la fois limitée par la tension et la limite de consommation. Nous avons pu augmenter la fréquence GPU de 200 MHz et la mémoire de 150 MHz de manière stable.

Températures et fréquences

Voici le tableau récapitulatif de la température et de la fréquence de Boost en début et en fin de test :     


Valeur de départ    
Valeur finale    
Sur table de benchmark    
Température GPU    
29 °C
67 °C
Fréquence GPU    
1873 MHz
1784 MHz
Température ambiante    
22 °C
22 °C
Boitier fermé    
Température GPU    
30 °C
69 °C
Fréquence GPU    
1873 MHz
1759 MHz
Température au sein du boitier    
22°C
40°C
OC (sur table de benchmark)    
Température GPU (à 2530 tpm)
29 °C
54 °C
Fréquence GPU    
2101 MHz
2063 MHz
Température ambiante    
22°C
22°C

Graphiques d’évolution de la température et de la fréquence

Pour mieux voir le rapport entre ces deux paramètres, voici les graphiques de l’évolution de la température et de la fréquence en jeu et en stress test pendant les 15 premières minutes d’échauffement :

Image 1 : Test : la Gigabyte GTX 1070 Ti G1 Gaming et son astucieux PCB

Image 2 : Test : la Gigabyte GTX 1070 Ti G1 Gaming et son astucieux PCB

Analyse infrarouge de la répartition des températures sur le PCB

Pour finir, observons les images infrarouges illustrant la répartition des températures sur la surface arrière du PCB.

En jeu et overclockée

En jeu sur la table de benchmark, rien à signaler, tous les composants sont correctement refroidis grâce à un flux d’air bien géré. On voit que la carte essaye de maintenir la température sous les 70°C afin de ne pas perdre trop en fréquence de Boost. 

Image 3 : Test : la Gigabyte GTX 1070 Ti G1 Gaming et son astucieux PCB

Même chose une fois placée dans le boitier fermé, la température n’augmente que de trois degrés en moyenne.

Image 4 : Test : la Gigabyte GTX 1070 Ti G1 Gaming et son astucieux PCB

Si on overclocke la carte au maximum, laisse les ventilateurs par défaut et la place dans un boitier fermé correctement ventilé, le flux d’air engendré par les ventilateurs est toujours suffisant pour dissiper les 215 W générés tout en gardant le GPU sous les 75°C. Les convertisseurs de tension montent à 80°C, mais ce n’est pas préoccupant, d’autant plus que leur température baisse de trois à quatre degrés lorsqu’on remet la plaque arrière en place.

Ce qui saute par contre aux yeux, c’est la température de la mémoire, agréablement basse. Le placement des modules mémoire loin des convertisseurs de tension est donc un choix judicieux de la part de Gigabyte.

Image 5 : Test : la Gigabyte GTX 1070 Ti G1 Gaming et son astucieux PCB

En test de torture

En test de torture, la charge et donc les températures se déportent sur la mémoire et les convertisseurs de tension, mais la carte reste au final presque aussi tempérée qu’en jeu.

Image 6 : Test : la Gigabyte GTX 1070 Ti G1 Gaming et son astucieux PCB

Boitier fermé, la température monte tout au plus de deux degrés aux points de mesure choisis. N’oublions pas qu’avec la plaque arrière montée, ces températures devraient être encore plus basses.

Image 7 : Test : la Gigabyte GTX 1070 Ti G1 Gaming et son astucieux PCB

Sommaire :

  1. Introduction et présentation
  2. PCB et alimentation
  3. Performance en jeu en QHD (2560 x 1440 pixels)
  4. Consommation
  5. Températures, overclocking et images infrarouges
  6. Système de refroidissement et nuisances sonores
  7. Résumé et verdict