Accueil » Test » Test : les GeForce GTX 1050 et GTX 1050 Ti à la conquête de l’entrée de gamme

Test : les GeForce GTX 1050 et GTX 1050 Ti à la conquête de l’entrée de gamme

1 : À la découverte des GeForce GTX 1050 et GTX 1050 Ti 2 : La GeForce GTX 1050 Ti Gaming X 4 Go en détails 3 : Notre méthode de test des GeForce GTX 1050/Ti 4 : Ashes of the Singularity, BF1, Doom, & GTA V 5 : Project CARS, StarCraft 2, The Witcher 3, and World of Warcraft 6 : Mesures de consommation 8 : Conclusion

Températures, fréquences et tensions

Fréquence Boost et overclocking

Observons tout d’abord l’évolution de la température en jeu et lors du stress-test de 15 minutes. Alors qu’en jeu on relève un maximum de 62°C (63-64°C boitier fermé), la température monte à 64°C en stress-test (66°C au maximum boitier fermé). Des résultats excellents. MSI a manifestement fixé la limite de température de la carte à 64°C, comme nous l’indique la stabilisation assez brutale de la température après une rapide phase d’échauffement. Image 1 : Test : les GeForce GTX 1050 et GTX 1050 Ti à la conquête de l'entrée de gamme

Alors que la fréquence de boost atteint au début 1835 MHz, elle perd seulement 40 MHz une fois que la carte a stabilisé sa température. Une perte qui restera sans doute invisible pour le joueur.Image 2 : Test : les GeForce GTX 1050 et GTX 1050 Ti à la conquête de l'entrée de gamme

Pour tester ses capacités d’overclocking, nous avons réglé les ventilateurs de sorte que la température ne dépasse pas les 50°C et ainsi éviter que la carte ne baisse sa fréquence à cause de la température. Ainsi, on a pu obtenir une puce overclockée à 1911 MHz stable, que la limite de consommation soit fixée à 110 ou 125 %.

L’évolution de la tension suit une courbe similaire puisqu’on démarre avec 1,1 V avant de baisser à 1,075 V, en accord avec ce que le système Boost plus agressif sur cette puce prévoit. La tension du GP107 est en effet légèrement supérieure à celle du GP106 qui anime la GeForce GTX 1060, sur laquelle la tension maximale est de 1,062 V. Nvidia laisse donc un peu plus de marge de manœuvre au niveau tension pour maintenir la fréquence. Un constat intéressant, à mettre en rapport avec le fait que le GP107 est gravé sur un procédé Samsung 14 nm différent du GP106 (TSMC 16 nm).

Image 3 : Test : les GeForce GTX 1050 et GTX 1050 Ti à la conquête de l'entrée de gamme

Températures : record de froid !

La température mesurée sous le GPU est à peu près la même que celle que la diode au sein du GPU relève, que ce soit en jeu ou lors du stress-test. 

Les convertisseurs de tension et les modules mémoires sont aussi bien refroidis puisqu’on relève 60°C sous les modules mémoire (ils sont prévus pour supporter 85°C) et 70°C sous les convertisseurs de tension.

Image 4 : Test : les GeForce GTX 1050 et GTX 1050 Ti à la conquête de l'entrée de gamme

En stress-test, la température monte à 73°C au niveau des convertisseurs de tension GPU et 62°C sous les modules mémoire. Dans tous les cas de figure, le refroidissement des composants est donc optimal.

Image 5 : Test : les GeForce GTX 1050 et GTX 1050 Ti à la conquête de l'entrée de gamme

Le silence des ventilos

Passons maintenant au comportement des ventilateurs. Les deux gros ventilateurs tournent au maximum à 900 tr/min en jeu et 1000 tr/min en stress-test. À plus de 50 cm de distance, ceux-ci sont donc inaudibles, et même en se rapprochant et en tendant l’oreille, il est difficile de percevoir leur souffle. Pratiquement n’importe quel composant actif d’un PC traditionnel couvrira l’imperceptible bruissement de la GTX 1050 Ti Gaming X 4G.

Image 6 : Test : les GeForce GTX 1050 et GTX 1050 Ti à la conquête de l'entrée de gamme

Ces valeurs très basses sont d’autant plus importantes que la carte de MSI est – très – silencieuse. Les mesures de bruit dans un environnement classique n’auraient ici pas de sens. On considère par ailleurs qu’une pièce à vivre est silencieuse quand le bruit ambiant ne dépasse pas 30 dB. Nous réalisons nos mesures dans une chambre anéchoïque avec un matériel nous permettant de descendre à 22 dB(A) (plus d’informations sur cette page du test de la Radeon RX 460).

Image 7 : Test : les GeForce GTX 1050 et GTX 1050 Ti à la conquête de l'entrée de gamme

Comme les ventilateurs ne tournent pas lorsque la carte est au repos, nous renonçons à cette mesure. En jeu, on relève 28,8 dB, un excellent résultat, meilleur même que la GeForce GTX 1060 Gaming X 3G de MSI avec 29,3 dB. On observe un léger pic dans les basses fréquences dû aux roulements à billes, mais ceux-ci sont étouffés par le bruit ambiant.

Cette mesure et les températures relevées nous montrent que le système de refroidissement est clairement surdimensionné pour une telle carte. La pertinence d’aussi bons résultats se pose quand on considère le surcoût engendré sur cette carte.

Sommaire :

  1. À la découverte des GeForce GTX 1050 et GTX 1050 Ti
  2. La GeForce GTX 1050 Ti Gaming X 4 Go en détails
  3. Notre méthode de test des GeForce GTX 1050/Ti
  4. Ashes of the Singularity, BF1, Doom, & GTA V
  5. Project CARS, StarCraft 2, The Witcher 3, and World of Warcraft
  6. Mesures de consommation
  7. Températures, fréquences et tensions
  8. Conclusion