Accueil » Test » Test : Lian Li DK-04X, la table pour gamers parfaite ? » Page 3

Test : Lian Li DK-04X, la table pour gamers parfaite ?

1 : Un PC de bureau, un bureau de PC 2 : Deux pompes pour un watercooling plus silencieux 4 : Verdict

Mise en marche et tests de performance

PNC aux portes, vérification de la pompe opposée

Les opérations à cœur ouvert sont toujours délicates, tout comme l’eau ne fait pas bon ménage avec l’électricité. Nous avons donc dans un premier temps effectué un test d’étanchéité avec l’alimentation placée hors de danger. Ensuite, nous avons vérifié que les deux pompes se comportaient correctement.

En principe, une seule pompe suffit pour assurer la circulation de l’eau, mais celle-ci a alors fort à faire dans notre circuit aux nombreux obstacles et se montre relativement bruyante.
Image 1 : Test : Lian Li DK-04X, la table pour gamers parfaite ?

Comme nous alimentons nos pompes via une alimentation séparée, il est possible de faire varier la tension pour ajuster le nombre de tours par minute. Nos essais ont abouti à la conclusion que la tension optimale est comprise entre 7 et 8 V. Nous nous sommes bien sûr assurés que les deux pompes tournaient à la même vitesse.

La régularité du flux d’eau ainsi que l’utilisation d’un stéthoscope électronique ont confirmé qu’aucune interaction négative n’était à craindre entre les deux pompes. Une fois le circuit lancé, le flux est très constant et presque sans remous. Nous n’avons pas eu non plus de problème de microbulles. C’est seulement après nous être assuré que le refroidissement fonctionnait que nous avons mis en route la machine puis passé à l’overclocking proprement dit.

Image 2 : Test : Lian Li DK-04X, la table pour gamers parfaite ?

En stressant tous les composants aux fréquences non overclockées, la température de l’eau en amont du radiateur principal s’élevait à 35°C, un bon résultat laissant pas mal de marge de manœuvre pour l’overclocking.

Image 3 : Test : Lian Li DK-04X, la table pour gamers parfaite ?

Nous sommes donc passés à l’overclocking et avons poussé les deux cartes graphiques à 2 GHz et le CPU à 4,3 GHz. En stress test, la consommation est alors montée à un peu moins de 700W, dont environ 620 à 630 W sont évacués par le système de watercooling, le reste étant comme décrit plus haut dissipé par air.

Image 4 : Test : Lian Li DK-04X, la table pour gamers parfaite ?

Degrés et décibels minimums

Nous avons effectué nos mesures sans la plaque en verre trempé que nous avons remplacée par notre film plastique spécial qui nous permet d’effectuer nos mesures infrarouges des températures tout en simulant une absence de ventilation au-dessus du système. Au point le plus chaud, on relève 50°C, mais la plupart des composants sont nettement en dessous.

Image 5 : Test : Lian Li DK-04X, la table pour gamers parfaite ?

Avec un peu moins de 37°C en amont des cartes graphiques et 40°C en aval du CPU, il n’y a pas de souci de surchauffe à se faire, même pendant la prochaine canicule. Rappelons en effet que ces mesures sont prises dans le pire cas de figure possible et qu’en pratique, les températures devraient être nettement inférieures.

Image 6 : Test : Lian Li DK-04X, la table pour gamers parfaite ?

Le système de refroidissement est donc adapté et officie de manière assez silencieuse pour ne pas être gênant. Cependant, on ne peut dire que le système soit véritablement silencieux. La faute aux ventilateurs Thermaltake qui ont certes l’avantage d’être rétroéclairés et réglables par PWM, mais qui ne sont pas des modèles de discrétion.

Au début, nous avions prévu des ventilateurs Phobya, les mêmes que les eLoops de Noiseblocker, mais comme les radiateurs sont relativement épais, les Phobya n’étaient pas adaptés pour fournir la pression statique nécessaire pour que l’air passe à travers les fines ouvertures des radiateurs. Ils étaient certes plus silencieux, mais la température de l’eau montait à environ 44°C, ce qui était un peu trop à notre goût.

La vie est un compromis permanent et nous nous consolons en nous disant que les nouveaux ventilateurs sont au moins plus jolis. Et puis ils ne sont pas non plus bruyants, juste audibles.

Sommaire :

  1. Un PC de bureau, un bureau de PC
  2. Deux pompes pour un watercooling plus silencieux
  3. Mise en marche et tests de performance
  4. Verdict