Accueil » Test » Test : Monsterlabo First, le boitier capable de dissiper 200 W passivement

Test : Monsterlabo First, le boitier capable de dissiper 200 W passivement

1 : Intro et présentation du boîtier 2 : Prise en main et caractéristiques 4 : Mesures de températures 5 : Conclusion, second test à venir

Configuration et méthode de test

Configuration ambitieuse

Le boitier prémonté renferme une carte mère ASRock Z390, un Core i5-9600K d’Intel et une GeForce RTX 2060 de Nvidia. Oui, vous avez bien lu, une RTX 2060, qui consomme environ 160 W à elle seule. On se souvient de la tentative de Powercolor de dissiper 130 W qui s’était soldée par un échec cuisant… Mais laissons à Monster Labo le bénéfice du toute, peut-être que leur élan d’enthousiasme lors du choix des composants n’est pas seulement là pour épater la galerie. 

Nous arrivons donc lentement aux mesures. Précisons tout de suite que selon les programmes de monitoring comme Hardware info, Aida64 ou GPU-Z, le boitier parvient haut à main à refroidir les composants. Nos trois caméras infrarouges racontent cependant une autre histoire, et c’est pourquoi nous sommes en contact étroit avec le constructeur pour trouver une solution aux problèmes de surchauffe que nous allons décrire plus loin. 

Système de test : trois caméras infrarouges 

Le trio de caméra se compose d’une Optris PI 640 et de deux Xi 400, du même constructeur berlinois. La PI 640 possède trois objectifs, mais pour ce test, nous avons utilisé l’objectif standard pour observer la carte graphique. Une autre caméra grand angle observe le bloc de refroidissement CPU, tandis que la troisième à objectif macro scrute les convertisseurs de tension de la carte mère. Chaque caméra est gérée de manière indépendante et combinées, elles offrent une image détaillée du processus d’échauffement. On peut même faire des vidéos très fluides puisque la fréquence de rafraichissement monte à 30 FPS. 

Image 6 : Test : Monsterlabo First, le boitier capable de dissiper 200 W passivement

Les points de mesure ont été au préalable recouverts d’une couche de laque thermique, transparente ou non, ou bien d’un bout de bande de mesure thermique. Les petits radiateurs que nous ajouterons dans la deuxième partie des mesures sont fixés avec de la colle thermique, plus facile à ôter que les bandes collantes traditionnelles. Il suffit d’appliquer autour du point de colle un peu d’isopropanol, et après quelques minutes, le tout se décolle presque tout seul. 

Image 7 : Test : Monsterlabo First, le boitier capable de dissiper 200 W passivement

Sommaire :

  1. Intro et présentation du boîtier
  2. Prise en main et caractéristiques
  3. Configuration et méthode de test
  4. Mesures de températures
  5. Conclusion, second test à venir