Accueil » Test » Test : Monsterlabo First, le boitier capable de dissiper 200 W passivement

Test : Monsterlabo First, le boitier capable de dissiper 200 W passivement

1 : Intro et présentation du boîtier 2 : Prise en main et caractéristiques 3 : Configuration et méthode de test 4 : Mesures de températures

Conclusion, second test à venir

Il nous faut interrompre nos expérimentations, puisque nous tournons un peu en rond. Le problème auquel nous sommes confrontés ne vient pas du boitier en soi, mais des composants choisis et de leur montage. Le Monsterlabo First est un boitier livré sans électronique, c’est à l’acheteur de décider quels composants il va choisir en connaissance des challenges que pose ce boitier. En particulier au niveau de la carte graphique et de son refroidissement. 

Dans la seconde partie de cette série, nous allons nous pencher sur de possibles solutions, en particulier un bloc de refroidissement embrassant GPU et VRM, comme c’est le cas des plaques de watercooling. Car en l’état, si le GPU reste au frais, l’autodestruction de la carte est préprogrammée au niveau des VRM. Il nous faut donc trouver un moyen de refroidir cette surface ignorée dans la construction d’origine. 

Image 1 : Test : Monsterlabo First, le boitier capable de dissiper 200 W passivement

Nous terminons donc cette partie un peu indécis. Certes, la performance de refroidissement du boitier est impressionnante et plus que suffisante pour embarquer des composants haut de gamme. D’un autre côté, nous n’avons pas pu résoudre la problématique de surchauffe des composants non refroidis par les blocs de refroidissement.

Notre expérience nous conseille de nous orienter plutôt vers une GeForce GTX 1660 (Ti), dont les VRM se laissent assez facilement refroidir à l’aide de petits radiateurs collés à leur surface. On devrait ainsi être capable de redescendre en dessous des 100°C. Évidemment, ces radiateurs doivent être adaptés à une solution passive et posséder des ailettes suffisamment hautes. Nous testerons donc dans une deuxième partie ce qu’il est possible de faire avec ce Monsterlabo First, qui tient certainement sa promesse de nous tenir en haleine et de stimuler notre esprit de bricoleur.  

Sommaire :

  1. Intro et présentation du boîtier
  2. Prise en main et caractéristiques
  3. Configuration et méthode de test
  4. Mesures de températures
  5. Conclusion, second test à venir