Accueil » Test » Test : MSI GTX 1080 Ti Gaming X 11G, du lourd !

Test : MSI GTX 1080 Ti Gaming X 11G, du lourd !

1 : Introduction : une carte surgonflée 2 : La carte en détail 4 : Tests : Doom, Battlefield 1 5 : Tests : GTA V, Hitman 6 : Tests : Ghost Recon, The Witcher 3 7 : Consommation 8 : Overclocking, températures, bruit 9 : Conclusion

Composants et dissipateur

PCB et composants

Le PCB de la carte est très large, ce qui est typique du design de MSI en la matière. On y trouve un total de 8 phases réelles (non doublées) sur l’étage d’alimentation pour le GPU, dirigées par un contrôleur NCP81274 ON Semiconductor. Et deux phases réelles (non doublées) pour la mémoire.

Image 1 : Test : MSI GTX 1080 Ti Gaming X 11G, du lourd !

Image 2 : Test : MSI GTX 1080 Ti Gaming X 11G, du lourd !Image 3 : Test : MSI GTX 1080 Ti Gaming X 11G, du lourd !

Chaque phase utilise deux MOSFET Canal N DG49BL, ce qui permet de répartir la chaleur sur une plus grande surface de dissipation. Les bobines en ferrite sont accompagnées de condensateurs solides pour le lissage du courant.

Image 4 : Test : MSI GTX 1080 Ti Gaming X 11G, du lourd !Image 5 : Test : MSI GTX 1080 Ti Gaming X 11G, du lourd !

Les puces de mémoire sont des Micron MT58K256M321-Ja110 à 5500 MHz pour total de 11 Gbit/s. Des puces MT58K256M321-Ja120 ont une fréquence encore plus élevée, mais fonctionnent sur une tension supérieure qui pourrait poser des problèmes thermiques.

Image 6 : Test : MSI GTX 1080 Ti Gaming X 11G, du lourd !

Notez que NVIDIA fournit ses GPU avec les puces de mémoire aux fabricants, il n’y a donc pas trop de choix de ce côté pour les marques.

L’alimentation de la mémoire est située un peu à l’écart sur le PCB, géré par une puce uP1658 signée UPI Semiconductor. Les deux MOSFET Canal N DG49BL de cette alimentation mémoire ne sont, du coup, pas couvert par le radiateur qui couvre les autres phases d’alimentation du GPU. Voilà qui pourrait poser problème.

Image 7 : Test : MSI GTX 1080 Ti Gaming X 11G, du lourd !Image 8 : Test : MSI GTX 1080 Ti Gaming X 11G, du lourd !

Image 9 : Test : MSI GTX 1080 Ti Gaming X 11G, du lourd !Image 10 : Test : MSI GTX 1080 Ti Gaming X 11G, du lourd !

Dissipateur

La plaque arrière est uniquement présente pour des raisons esthétiques, et bien sûr pour rigidifier le PCB de la carte, mais ne participe pas à la dissipation de la chaleur des composants.

Image 11 : Test : MSI GTX 1080 Ti Gaming X 11G, du lourd !

Image 12 : Test : MSI GTX 1080 Ti Gaming X 11G, du lourd !

La plaque de dissipation située sur les modules de mémoire touche aussi la phase d’alimentation de la mémoire, qui chauffe pas mal. Nous craignons que cela nuise aux températures de la carte.

Image 13 : Test : MSI GTX 1080 Ti Gaming X 11G, du lourd !

Le radiateur est un gros bloc d’aluminium, traversé par un gros caloducs de 8 mm de diamètre, et quatre caloducs de 6 mm de diamètre, le tout en cuivre plaqué nickel. Une seconde partie séparée va toucher les VRM de l’étage d’alimentation.

Image 14 : Test : MSI GTX 1080 Ti Gaming X 11G, du lourd !

Deux ventilateurs de 95 mm viennent refroidir l’ensemble, avec 14 pales conçues pour un maximum de pression statique, sans tourner trop vite. La solution a fait ses preuves sur les MSI RX 480 Gaming X 8G, GTX 1070 Gaming X 8G et GTX 1080 Gaming X 8G que nous avons testées auparavant, espérons que ce soit le cas pour ce modèle !

Sommaire :

  1. Introduction : une carte surgonflée
  2. La carte en détail
  3. Composants et dissipateur
  4. Tests : Doom, Battlefield 1
  5. Tests : GTA V, Hitman
  6. Tests : Ghost Recon, The Witcher 3
  7. Consommation
  8. Overclocking, températures, bruit
  9. Conclusion